Tawfiq Akasha : Frappera la Libye en Ramadan prochain par l’alliance OTAN. 26-05-2015. https://www.wikileaks.org/eu-military-refugees/press.html _EU plan for military intervention against « refugee boats » in Libya and the Mediterranean _______W Daash

27-05-2015

 

Tawfiq Akasha : Sera frapper la Libye en Ramadan prochain par l’alliance OTAN.  26-05-2015.

توفيق عكاشة سيتم ضرب ليبيا في رمضان القادم من حلف الناتو

27|02:54|Tawfiq Akasha : frappera la Libye en Ramadan de l’OTAN

توفيق عكاشة سيتم ضرب ليبيا في رمضان القادم من حلف الناتو

Tawfiq Akasha frappera #Libye pour Ramadan prochain l’OTAN #l’OTAN ///

‎توفيق عكاشة سيتم ضرب ليبيا في رمضان القادم من حلف الناتو‎

_

#Urgent

# Park_oobama dit confirme Washington discute avec l’OTAN # OTAN et d’autres pays pour poster ses bastions hit # terrorisme en Libye tout État règlement #Daash

‫#‏
عاجل‬

‫#‏بارك_أوباما‬ يقول ويؤكد واشنطن تبحث مع حلف ‫#‏الناتو‬ ودول اخرى مشاركة له لضرب معاقل ‫#‏الإرهاب‬ في ليبيا أي تنظيم الدولة ‫#‏داعش‬

_ 

Washington assure la coordination avec l’OTAN frapper des bastions terroristes en Libye

واشنطن تُنسقُ مع “الناتو” لضرب معاقل الإرهابين في ليبيا

27|02:52|#Libye #Actualité ///

Washington assure la coordination avec l’OTAN frapper des bastions terroristes en Libye

#‏ليبيا‬ ‫#‏اخبار_الحدث‬ ///

واشنطن تُنسقُ مع “الناتو” لضرب معاقل الإرهابين في ليبيا

_

#_ Tawfiq Akasha frappera la Libye en Ramadan de l’OTAN

#‏توفيق_عكاشة‬ سيتم ضرب ليبيا في رمضان القادم من حلف الناتو

_

# Obama 

Les États-Unis coordonne son action avec ses alliés de l’OTAN à participer à la lutte contre l’Organisation Islamique de l’Etat «Daash»

# Obama ///

Les États-Unis coordonne son action avec ses alliés de l’OTAN à participer à la lutte contre l’Organisation Islamique de l’Etat «Daash » et de relever les défis en Libye a dit.

#أوباما ///

الولايات المتحدة تنسق مع حلفائها في الناتو للمشاركة في المعركة ضد تنظيم الدولة الإسلامية «داعش» والتصدي للتحديات في ليبيا …

_

_

Et ce à coup sûr https://www.Wikileaks.org/eu-Military-Refugees/Press.htmlVoir la traduction

_

 25-05-2015

Today, WikiLeaks is releasing two classified EU documents, outlining the planned military intervention against boats travelling from Libya to Italy. The more significant of the two documents was written by the combined military defence chiefs of the EU member states. The plan was formally approved by representatives from all 28 countries on 18 May 2015.

Importantly, one of the documents acknowledges that « the political End State [of the military intervention] is not clearly defined » and recommends that the European Commission issue further guidance.

The documents lay out a military operation against cross-Mediterranean refugee transport networks and infrastructure. It details plans to conduct military operations to destroy boats used for transporting migrants and refugees in Libyan territory, thereby preventing them from reaching Europe. The EU member states’ military chiefs advice is that there is a need to:

« [draw] on the full range of surveillance, intelligence and information capabilities available to MS [member states] and Partners, and supported by Brussels (inter alia EEAS [European External Action Service] Single Intelligence Analysis Capacity – SIAC) ».

The plan also acknowledges the possibility of EU military use of force against groups such as ISIL « within the Libyan sovereign area »:

« the threat to the force should be acknowledged, especially during activities such as boarding and when operating on land or in proximity to an unsecured coastline, or during interaction with non-seaworthy vessels. The potential presence of hostile forces, extremists or terrorists such as Da’esh [ISIL] should also be taken into consideration ».

The documents mark a departure from previous EU military strategy in its overt targeting of civilian infrastructure in Libya. Numerous EU countries, including Belgium, Bulgaria, Denmark, France, Greece, Italy, the Netherlands, Romania, Spain, Sweden and the United Kingdom participated in NATO-led air strikes on Libya in 2011.

Human rights organisations have called on the EU not to put the lives of refugees and migrants at risk. The plan acknowledges that the EU risks negative publicity « should loss of life be attributed, correctly or incorrectly, to action or inaction by the EU force ». To manage this reputational risk, the documents recommend « an EU information strategy from the outset » in order to « facilitate expectation management ». They also acknowledge the « need to calibrate military activity » particularly within Libyan waters or ashore « in order to avoid destabilising the political process by causing collateral damage, disrupting legitimate economic activity or creating a perception of having chosen sides ».

Boats transporting people from Libya are the main means for refugees fleeing conflict in Syria, Eritrea, Afghanistan and the Horn of Africa to reach safety in Europe. Since the destruction of the Libyan government in 2011 there has been a sharp increase in the numbers of refugees travelling to Europe from Libya. In 2014 more than 170,000 people are estimated to have crossed the Mediterranean from Libya. In 2014, this made up 60 per cent of the entire irregular migration into the EU.

If you have additional information on the EU plan, contact us.

Read the EU defence chiefs’ approved plan here

Read the EU Politico-Military Group Advice here

25-05-2015                

Aujourd’hui, WikiLeaks publie deux documents classifiés de l’UE, décrivant l’intervention militaire planifiée contre les bateaux venant de la Libye vers l’Italie. La plus importante des deux documents a été rédigée par les chefs de la défense militaire combinée de l’Union européenne. Le plan a été officiellement approuvé par les représentants de chacun des 28 pays sur 18 mai 2015.

Ce qui est important, l’un des documents reconnaît que « La politique de l’état final [de l’intervention militaire] n’est pas clairement définie » et recommande que la Commission européenne de publier des directives supplémentaires.

Les documents énoncent une opération militaire contre les réseaux de transport de réfugiés de la Croix-Méditerranée et de l’infrastructure. Il détaille les plans visant à mener des opérations militaires pour détruire les bateaux utilisés pour le transport des migrants et des réfugiés en territoire libyen, les empêchant ainsi d’atteindre l’Europe. Conseils de chefs militaires des États membres, c’est qu’il est nécessaire de :

« [tirer] sur toute la gamme des capacités de surveillance, de renseignement et d’information disponibles pour MS [États] et partenaires et pris en charge par Bruxelles (entre autres SEAE [Service européen d’Action extérieure] seule Intelligence analyse capacité – SIAC) « .

Le plan reconnaît également la possibilité d’utilisation militaire EU la force contre des groupes tels que ISIL « au sein de la zone de souveraine libyenne » :

« la menace de la force devrait être indiquée, surtout lors d’activités telles que l’embarquement et lors de l’utilisation sur terrain ou à proximité d’un littoral non sécurisé, ou au cours de l’interaction avec les navires non-bon état de navigabilité. La présence éventuelle de forces hostiles, extrémistes ou terroristes comme Da’esh [ISIL] devrait également prendre en considération « .

Les documents marquent un départ de la précédente stratégie militaire de l’UE dans ses manifestes ciblant des infrastructures civiles en Libye. Nombreux pays de l’UE, y compris la Belgique, Bulgarie, Danemark, France, Grèce, Italie, Pays-Bas, Roumanie, Espagne, Suède et le Royaume-Uni a participé à dirigée par l’OTAN de frappes aériennes sur la Libye en 2011.

Les organisations de droits de l’homme ont appelé l’UE à ne pas mettre la vie des réfugiés et des migrants en danger. Le plan reconnaît que les risques de EU négatif publicité « devrait perte de vie attribué, correctement ou incorrectement, action ou inaction de la force de l’UE ». Pour gérer ce risque de réputation, les documents recommandent « une stratégie européenne d’information dès le départ » afin de « faciliter la gestion de l’attente ». Ils reconnaissent également la « nécessité d’étalonner les activités militaires » en particulier dans les eaux libyennes, ou à terre « afin d’éviter de déstabiliser le processus politique en causant des dommages collatéraux, en perturbant les activités économiques légitimes ou en créant une perception d’avoir choisi les côtés ».

Bateaux de transport de personnes de la Libye est les principaux moyens pour les réfugiés fuyant le conflit en Syrie, l’Érythrée, l’Afghanistan et la corne de l’Afrique pour atteindre la sécurité en Europe. Depuis la destruction du gouvernement libyen en 2011, il y a eu une forte augmentation du nombre de réfugiés de se rendre en Europe depuis la Libye. En 2014, plus de 170 000 personnes sont estimées à avoir traversé la Méditerranée depuis la Libye. En 2014, cela fait constituent 60 % de l’ensemble migration irrégulière dans l’UE.

Si vous avez des informations supplémentaires sur l’UE plan, Contactez-nous.

https://www.wikileaks.org/eu-military-refugees/press.html

_

_