25|21:05| AL-TANY A LEON CINQ CONDITIONS NECESSAIRES POUR NEGOCIER AVEC « L’AUBE LIBYE » MARDI 25-11-2014

26-11-2014

 

ENVOYE  SPECIAL  DES  NATIONS-UNIES  BERNARDINO  LEON      ENTRETIEN  TELEPHONIQUE  AVEC  LE  PREMIER  MINISTRE  ABDULLAH  AL-TANY    MARDI  MATIN  

LE  GOUVERNEMENT  AL-TANY     CINQ  CONDITIONS  REQUISES   POUR  ENTRER  DANS  DES  NEGOCIATIONS  AVEC  « L’AUBE  LIBYE »

25|21:14|Gouvernement intérimaire
Envoyé spécial de l’ONU en Libye a téléphoné à être premier ministre
L’envoyé spécial de l’ONU et chef de sa mission en Libye le mardi 25 novembre 2014 a téléphoné à premier ministre M. Abdul AlSes genoux.
Au cours de ce dialogue a demandé à calmer la situation et mettre un terme aux frappes aériennes à Mitiga et prônant le dialogue, en disant qu’il allait poursuivre les groupes de l’aube de ce que l’on appelle de la Libye qui Tripoli capturé plus tôt par la force des armes et se persuader d’engager des négociations avec les institutions légitimes de l’État, comme ce cycle du dialogue dialogue 2 de Ghadames.
Pendant ce temps premier ministre Abdullah tour que l’armée de l’air libyenne Mitiga est une grève préventive de ce que l’on appelle dawn de la Libye qui ont été traitées et réparer les véhicules et les avions frappé de l’état de l’infrastructure et installations, comme il l’a fait avec l’aéroport international de Tripoli qui a été détruit et détruire les avions civils stationnées sur son territoire, la destruction des maisons et des installations publiques et en privé, ils ont vu dans le Palais de Ben Ghashir et ont également bombardé l’aéroport de la ville de Dipolog, afin que le gouvernement libyen fait partie Prendre ses responsabilités pour protéger ses civils.
Le Président a déclaré que le gouvernement a accepté le principe du dialogue répondant aux conditions suivantes :
Reconnaissance d’i. de la légitimité du Parlement et le gouvernement qui en résulte et respect du principe de la passation Pacifique des pouvoirs conformément au processus démocratique.
II. l’acceptation par les institutions de l’armée et la police et le soutien des efforts de gouvernement pour leur création.
III. l’acceptation du principe de la lutte contre le terrorisme et traduire en justice tous les auteurs d’actes criminels.
IV. retrait de tous les groupes armés de la capitale Tripoli.
V. empower répressifs à étendre son contrôle sur la capitale et le retour du gouvernement légitime.
Le Président a expliqué que ces groupes au-delà de l’autorité légitime armés et ont saisi la ville de Tripoli par la force de s’abstenir de déclarations de ce conflit de carburant et la diffusion des rumeurs tendancieuses qu’avions de l’armée de l’air qui ont attaqué des cibles militaires et guerre suivent autres États afin de solliciter la participation des pays voisins dans le conflit.
Et après la réunion, le premier ministre a déclaré que les autorités légales attaché au principe du dialogue et s’efforcera de faire fonctionner dans toutes les manières possibles, et que tous les partenaires à la maison et un transfert pacifique du pouvoir à travers un engagement à des moyens pacifiques, le respect de l’opinion des autres et s’abstenir d’essayer d’imposer la vue par la force des bras, comme s’est passé ces derniers mois.

Gouvernement intérimaire libyen
Envoyé spécial des Nations Unies en Libye étant téléphoné Premier ministre
L’Envoyé spécial des Nations Unies et chef de sa mission en Libye mardi matin, le 25 Novembre, 2014 conversation téléphonique avec le Premier ministre, M. Abdullah al-Thani.
Au cours de ce dialogue, lui a demandé de travailler pour calmer la situation et d’arrêter les frappes aériennes sur l’aéroport de Mitiga et l’appel à entamer le dialogue, soulignant qu’il continuera avec les groupes de ce qu’on appelle la Libye l’aube, qui a capturé la ville de Tripoli plus tôt par la force des armes et les persuader d’engager des négociations avec les institutions légitimes de l’Etat, Il a décrit cette ronde de dialogue, un dialogue Ghadamès 2.
Pour sa part, a répondu M. Abdullah al-Thani Premier ministre que le bombardement effectué par l’aéroport de Mitiga Air Force libyenne est une attaque préventive à des groupes de ce qu’on appelle l’aube de la Libye, qui a été équipé avec des munitions, les véhicules, les avions équipés de frapper l’infrastructure et des installations du pays, comme il a déjà fait l’aéroport international de Tripoli, qui a été détruit ses installations et la destruction d’aéronefs civils garée à la maison, et la destruction des maisons et des installations publiques et privées dans Rishvana à Qasr bin Ghashir, et également le bombardement de l’aéroport de Zintan, donc ce qui a été fait par le gouvernement libyen fait partie de leurs responsabilités de protéger ses civils.
Le président a expliqué que le gouvernement a accepté le principe du dialogue, selon les conditions suivantes:
Première – de reconnaître la légitimité de la Chambre des représentants et le gouvernement qui en émane et le respect pour le transfert pacifique du pouvoir en conformité avec le principe du processus démocratique.
Deuxièmement – l’acceptation Bmassta armée, la police et les efforts du gouvernement pour soutenir leur création.
Troisièmement – accepter le principe de la lutte contre le terrorisme et à fournir à tous ceux qui ont commis des actes criminels à la justice.
Quatrième – le retrait de tous les groupes armés de la capitale Tripoli.
Cinquième – Activer les services officiels de sécurité à étendre son contrôle de la capitale et le retour du gouvernement légitime.
Le président a expliqué que cette autorité extra-juridique des groupes armés qui a capturé la ville de Tripoli par la force des armes à se abstenir d’appeler les remarques à alimenter les conflits et la guerre, qui diffuse des rumeurs malveillantes que les avions de l’armée de l’air qui ont attaqué des cibles militaires et suivent d’autres pays afin de chercher à impliquer les pays voisins dans ce conflit.
À la fin d’une réunion avec le Premier ministre a souligné que les autorités légitimes attachés au principe du dialogue et se emploieront à en faire un succès dans tous les sens possible et que tous les partenaires dans la patrie et dans le transfert pacifique du pouvoir à condition que des moyens pacifiques et de respecter les opinions des autres, et à se abstenir d’essayer d’imposer opinion par la force des armes, comme ce est arrivé au cours des derniers mois .
.

الحكومة الليبية المؤقتة

المبعوث الخاص للأمم المتحدة في ليبيا يجري اتصالا هاتفيا برئيس الوزراء

أجرى المبعوث الخاص للأمم المتحدة ورئيس بعثتها في ليبيا صباح اليوم الثلاثاء الموافق 25 نوفمبر2014 اتصالا هاتفيا مع رئيس مجلس الوزراء السيد عبد الله الثني.

وخلال هذه الحوار طلب منه العمل على تهدئة الموقف ووقف الضربات الجوية على مطار معيتيقة والدعوة إلى بدء الحوار، مؤكدا أنه سيتواصل مع مجموعات ما يسمى فجر ليبيا التي استولت على مدينة طرابلس في وقت سابق بقوة السلاح وسيعمل على إقناعها بالدخول في مفاوضات مع المؤسسات الشرعية للدولة، واصفا هذه الجولة من الحوار بحوار غدامس 2.

من جهته رد رئيس الوزراء السيد عبد الله الثني أن القصف الذي قام به السلاح الجوي الليبي لمطار معيتيقة هو ضربة استباقية لمجموعات ما يسمى فجر ليبيا التي كانت تجهز الذخائر والآليات والطائرات المجهزة لضرب البنية التحتية للدولة ومنشآتها، كما سبق وأن فعلت بمطار طرابلس العالمي الذي تم تدمير منشآته وتدمير الطائرات المدنية الرابضة على أرضه، وتدمير المنازل والمنشآت العامة والخاصة في ورشفانة وفي قصر بن غشير، وأيضا قصف مطار الزنتان، وبالتالي فإن ما قامت به الحكومة الليبية هو جزء من تحمل مسئولياتها المتمثلة في حماية مواطنيها المدنيين.

وأوضح الرئيس أن الحكومة تقبل بمبدأ الحوار حسب الشروط الآتية:

أولا – الاعتراف بشرعية مجلس النواب والحكومة المنبثقة عنه واحترام مبدأ التداول السلمي على السلطة وفق المسار الديمقراطي.

ثانيا – القبول بمؤسستي الجيش والشرطة ودعم جهود الحكومة لإنشائهما.

ثالثا – القبول بمبدأ محاربة الإرهاب وتقديم كل من ارتكب أعمالا إجرامية للعدالة.

رابعا – سحب كل المجموعات المسلحة من العاصمة طرابلس.

خامسا – تمكين أجهزة الأمن الرسمية من بسط السيطرة على العاصمة ورجوع الحكومة الشرعية إليها.

وأوضح الرئيس أن على هذه المجموعات المسلحة الخارجة عن السلطة الشرعية والتي استولت على مدينة طرابلس بقوة السلاح أن تمتنع عن التصريحات الداعية إلى تأجيج الصراع وإلى الحرب والتي تبث الإشاعات المغرضة بأن الطائرات التابعة للسلاح الجوي التي قامت بالإغارة على الأهداف العسكرية تتبع دولا أخرى من أجل السعي لتوريط دول الجوار في هذا الصراع.

وفي ختام لقائه أكد السيد رئيس الوزراء أن السلطات الشرعية ملتزمة بمبدأ الحوار وستعمل على إنجاحه بكل السبل الممكنة، وأن الجميع شركاء في الوطن وفي التداول السلمي على السلطة بشرط الالتزام بالوسائل السلمية واحترام الرأي الآخر، والامتناع عن محاولة فرض الرأي بقوة السلاح كما حدث خلال الأشهر الماضية.

25|21:05|#Libye | Connaissez les termes #flexion pour dialoguer avec «#aube _ Libye »
Le lien http://bit.ly/1pjWVdN
Le premier ministre libyen Abdullah du tour avec UN envoyé Bernardino Leon cinq conditions de…

Le tour est Lyon 5 conditions pour négocier avec l’aube de la Libye »

الثني يبلغ ليون 5 شروط للتفاوض مع «فجر ليبيا»

Le tour est Lyon 5 conditions pour négocier avec l’aube de la Libye »

Le Caire-Gateway Centre | Mardi 25 novembre 2014, 21:20
عبد الله الثنى - ليون (photo: )Abdullah tour-Lyon
L’envoyé spécial de l’ONU et chef de sa mission en Libye Bernardino Leon, mardi matin, a téléphoné à premier ministre Abdullah Al-Tani (flexion), qui nécessite cinq points à engager des négociations avec toutes les autres parties.
Pendant l’appel, selon publié page officielle du gouvernement sur Facebook, a demandé à Leon de flexion travaux pour calmer la situation et arrêter les frappes aériennes à Mitiga et prônant le dialogue, en disant qu’il continuerait à l’aube de « Libye » de groupes et se persuader d’engager des négociations avec les institutions légitimes de l’État, comme ce cycle du dialogue dialogue « Ghadames 2 ».
(Cintreuse) Al-Tany a déclaré que le bombardement de l’armée de l’air libyenne Mitiga est qu’une frappe préemptive oblige l’aube « Libye » qui a fourni des munitions, des véhicules et des aéronefs d’attaquer les infrastructures et les installations, de l’État selon les paroles de découragement. Flexion a déclaré que  » le gouvernement libyen a fait partie de la responsabilité de protéger les populations civiles.
Le gouvernement accepte le principe d’un dialogue avec des conditions sont: « tout d’abord reconnaître la légitimité du Parlement et le gouvernement et le respect du principe de la passation Pacifique des pouvoirs conformément au processus démocratique. Deuxièmement, l’acceptation de l’armée et les institutions de police et de soutenir les efforts du gouvernement pour leur création. Troisièmement, l’acceptation du principe de la lutte contre le terrorisme et traduire en justice tous les auteurs d’actes criminels. Quatrièmement, le retrait de tous les groupes armés de la capitale Tripoli. Cinquièmement, les services officiels de sécurité activé du contrôle de la capitale et le retour du gouvernement légitime.  »
(LAP)  Al-Tany a demandé de s’abstenir de « groupes armés au-delà de l’autorité légitime et capturé Tripoli » sur les remarques que conflit de carburant et de la guerre, qui diffuse » des rumeurs tendancieuses que les avions de l’armée de l’air qui ont attaqué des cibles militaires suivent autres États afin de solliciter la participation des pays voisins dans ce conflit. »
Le premier ministre a conclu en disant que les « autorités légitimes attaché au principe du dialogue et travailleront pour le faire fonctionner dans toutes les manières possibles, et que tous les partenaires à la maison et un transfert pacifique du pouvoir à travers un engagement à des moyens pacifiques, le respect de l’opinion des autres et s’abstenir d’essayer d’imposer la vue par la force des bras, comme s’est passé ces derniers mois ».

عبد الله الثنى – ليون

الثني يبلغ ليون 5 شروط للتفاوض مع «فجر ليبيا»

القاهرة – بوابة الوسط | الثلاثاء 25 نوفمبر 2014, 9:20 PM
أجرى المبعوث الخاص للأمم المتحدة ورئيس بعثتها في ليبيا برناردينو ليون، صباح اليوم الثلاثاء، اتصالاً هاتفيًا مع رئيس مجلس الوزراء عبدالله الثني، الذي اشترط خمس نقاط للدخول في
مفاوضات مع أية أطراف أخرى.

وخلال الاتصال، وفق ما نشرت الصفحة الرسمية للحكومة الليبية على فيسبوك، طلب ليون من الثني العمل على تهدئة الموقف ووقف الضربات الجوية على مطار معيتيقة والدعوة إلى بدء الحوار، مؤكدًا أنه سيتواصل مع مجموعات «فجر ليبيا» وسيعمل على إقناعها بالدخول في مفاوضات مع المؤسسات الشرعية للدولة، واصفًا هذه الجولة من الحوار بحوار «غدامس 2».

من جهته، قال الثني إن قصف سلاح الجوي الليبي لمطار معيتيقة هو ضربة استباقية لقوات «فجر ليبيا» التي كانت تجهز الذخائر والآليات والطائرات لضرب البنية التحتية للدولة ومنشآتها، وفق قول الثني. وتابع الثني بقوله إن «ما قامت به الحكومة الليبية هو جزء من تحمل مسؤولياتها المتمثلة في حماية مواطنيها المدنيين».

وأوضح أن الحكومة تقبل بمبدأ الحوار بشروط هي: «أولاً الاعتراف بشرعية مجلس النواب والحكومة المنبثقة عنه، واحترام مبدأ التداول السلمي على السلطة وفق المسار الديمقراطي. ثانيًا، القبول بمؤسستي الجيش والشرطة ودعم جهود الحكومة لإنشائهما. ثالثًا، القبول بمبدأ محاربة الإرهاب وتقديم كل من ارتكب أعمالاً إجرامية للعدالة. رابعًا، سحب كل المجموعات المسلحة من العاصمة طرابلس. وخامسًا، تمكين أجهزة الأمن الرسمية من بسط السيطرة على العاصمة ورجوع الحكومة الشرعية إليها».

وطلب الثني أن تمتنع «المجموعات المسلحة الخارجة عن السلطة الشرعية والتي استولت على طرابلس» عن التصريحات الداعية إلى تأجيج الصراع وإلى الحرب والتي تبث «الإشاعات المغرضة بأن الطائرات التابعة للسلاح الجوي التي قامت بالإغارة على الأهداف العسكرية تتبع دولاً أخرى من أجل السعي لتوريط دول الجوار في هذا الصراع».

واختتم رئيس الوزراء بقوله إن «السلطات الشرعية ملتزمة بمبدأ الحوار وستعمل على إنجاحه بكل السبل الممكنة، وأن الجميع شركاء في الوطن وفي التداول السلمي على السلطة بشرط الالتزام بالوسائل السلمية واحترام الرأي الآخر، والامتناع عن محاولة فرض الرأي بقوة السلاح كما حدث خلال الأشهر الماضية».