UE annonce la censure des sites Américains _ UE EXIGE SITES DE MÉDIAS SOCIAUX CENSURE « NOUVELLES as jihadist propaganda » DANS LES 24 HEURES _ Partisans d’Hillary appellent à la censure des médias indépendants _ 07_12_2016.

07-12-2016

 

Nibiru

UE annonce la censure des sites Américains _ UE EXIGE SITES DE MÉDIAS SOCIAUX CENSURE « NOUVELLES as jihadist propaganda » DANS LES 24 HEURES _ Partisans d’Hillary appellent à la censure des médias indépendants _ 07_12_2016.

 

*

Cela arrive maintenant! UE annonce la censure des sites américains
Happening Now! EU Announces Censorship of US Sites

The Alex Jones Channel 

Ajoutée le 7 déc. 2016

Alex Jones breaks down how the European Union is demanding that Twitter, YouTube and Facebook censor “illegal hate speech” within 24 hours, content that includes so-called “fake news,” a term so broad that it includes perfectly legitimate news content.

Help us spread the word about the liberty movement, we’re reaching millions help us reach millions more. Share the free live video feed link with your friends & family: http://www.infowars.com/show

*

EU DEMANDS SOCIAL MEDIA WEBSITES CENSOR “FAKE NEWS” WITHIN 24 HOURS

Lists it in the same context as jihadist propaganda

UE EXIGE SITES DE MÉDIAS SOCIAUX CENSOR « FAUX NOUVELLES » DANS LES 24 HEURES

Listes dans le même contexte que la propagande djihadiste

The European Union is demanding that Twitter, YouTube and Facebook censor “illegal hate speech” within 24 hours, content that includes so-called “fake news,” a term so broad that it includes perfectly legitimate news content.

Complaining that censorship is currently taking too long, EU commissioners are threatening to pass new laws if the “non-legislative approach” fails.

“The last weeks and months have shown that social media companies need to live up to their important role and take up their share of responsibility when it comes to phenomena like online radicalisation, illegal hate speech or fake news,” EU Justice Commissioner Vera Jourová told The Financial Times.

The fact that the EU is characterizing “fake news” in the same context as jihadist propaganda is chilling. Former UKIP leader Diane James previously told Breitbart that the EU’s definition of hate speech, “Is so vague that it is the thin end of the wedge not just to curb hate speech but free speech as well,” adding that the issue should be decided by parliaments, not by the unelected EU Commission.

As we have exhaustively documented, the “fake news” controversy is being exploited by the mainstream media to characterize completely legitimate alternative news sources, including even left-wing news outlets critical of Hillary Clinton, as fake news.

One website listed by the Washington Post as “fake news,” Naked Capitalism is now threatening to sue the newspaper for defamation. CBS News also listed Infowars.com as “fake news”.

The first “fake news” list that was circulated by mainstream media outlets turned out to be created by a radical leftist social justice warrior who had a clear political bias, while the second list was slammed by Glenn Greenwaldas a “McCarthyite blacklist”. Greenwald accused the Washington Post of “obviously reckless and unproven allegations” in using the list.

In a related development, YouTube, Facebook, Twitter and Microsoft have vowed to “step up efforts to remove extremist content from their websites by creating a common database.”

The database, which will see the companies share the “unique digital fingerprints” of content deemed “extremist,” will enable such material to be removed far more quickly.

Given that the EU, which is set to meet with the internet companies later this week, now characterizes anti-EU sentiment as extremist content, it’s probably only a matter of time before legitimate dissent is targeted.

L’Union européenne exige que Twitter, YouTube et Facebook censurer « discours de haine illégale » dans les 24 heures, le contenu qui comprend soi-disant «fausses nouvelles», un terme tellement large qu’elle inclut le contenu des nouvelles tout à fait légitime.

Se plaindre que la censure est en train de prendre trop longtemps, les commissaires européens menacent d’adopter de nouvelles lois si la « approche non législative » échoue.

« Les dernières semaines et les mois ont montré que les entreprises de médias sociaux doivent être à la hauteur de leur rôle important et prendre leur part de responsabilité en ce qui concerne les phénomènes tels que laradicalisation en ligne, le discours de haine illégale ou de fausses nouvelles » , le commissaire européen à la Justice Vera Jourová dit le Financial Times .

Le fait que l’UE caractérise « fausses nouvelles » dans le même contexte que la propagande djihadiste est froid. Ancien chef UKIP Diane James précédemment dit Breitbartque la définition du discours de haine de l’UE, « est si vague qu’il est l’extrémité mince du coin non seulement pour freiner le discours de haine , mais la liberté d’ expression aussi bien » , ajoutant que la question devrait être tranchée par parlements, non par la Commission non élue de l’UE.

Comme nous l’avons documenté de façon exhaustive, les «nouvelles fausses » controverse est exploitée par les médias traditionnels pour caractériser les sources d’information alternatives complètement légitimes, y compris même de gauche sorties nouvelles critiques d’Hillary Clinton, que de fausses nouvelles.

Un site Web indiqué par le Washington Post comme «fausses nouvelles, » Lecapitalisme nu est maintenant menace de poursuivre le journal pour diffamation. CBS Nouvelles a également énuméré Infowars.com comme « fausses nouvelles ».

La première liste « faux nouvelles » qui a été diffusé par les médias grand public avéré être créé par un gauchiste guerrier de justice sociale radicale qui avait un parti pris politique clair , alors que la seconde liste a étécritiqué par Glenn Greenwald comme une «liste noire McCarthyite ».Greenwald a accusé le Washington Post de «allégations manifestement irresponsables et non prouvées» dans l’ utilisation de la liste.

Dans un développement connexe , YouTube, Facebook, Twitter et Microsoft ont promis de « redoubler d’efforts pour éliminer le contenu extrémiste de leurs sites Web en créant une base de données commune. »

La base de données, qui verra les entreprises partagent les «empreintes digitales uniques» de contenu jugé « extrémiste » va permettre un tel matériau à enlever beaucoup plus rapidement.

Étant donné que l’UE, qui devrait rencontrer les sociétés Internet plus tard cette semaine, caractérise désormais le sentiment anti-UE en tant que contenu extrémiste, il est probablement qu’une question de temps avant que la dissidence légitime est ciblé.

http://www.infowars.com/eu-demands-social-media-websites-censor-fake-news-within-24-hours/

*

AUTO-PROCLAMÉ ‘HACK’ JOURNALISTE INVITE LES MÉDIAS SOCIAUX POUR CENSOR « FAUSSES NOUVELLES »

partisans d’Hillary, encore sous le choc sur la perte dévastatrice, appellent à la censure des médias indépendants

SELF-PROCLAIMED ‘HACK’ JOURNALIST CALLS ON SOCIAL MEDIA TO CENSOR ‘FAKE NEWS’

Hillary supporters, still reeling over devastating loss, call for censorship of independent media

Auto-proclamé « pirater » et Politico écrivain Glenn Thrush a participé à une discussion MSNBC où le sujet de la conversation centrée autour de la censure des sites comme Infowars.com sur les médias sociaux.

Commentant que les entreprises de médias sociaux devraient être responsables de restreindre « incitations potentiellement inflammatoires de la violence, » Thrush a demandé pourquoi les dirigeants de ces entreprises ne sont pas déjà mis au point une stratégie visant à interdire le «contenu faux et haineux»:

« Vous avez obtenu Reddit, vous avez Facebook, et vous avez Twitter.Expliquez-moi pourquoi, est-il un droit constitutionnel à mettre potentiellement excitations inflammatoires de la violence sur ces sites?Pourquoi ne sont pas Jack Dorsey, le fondateur de Twitter, et Mark Zuckerberg sur Facebook à venir avec une stratégie plus grave pour les groupes, soit l’étiquetage ou l’interdiction qui poussent sciemment contenu faux et haineux sur leurs sites?  »

Naturellement, Alex Jones et Infowars.com ont été spécifiquement mentionnés dans la conversation.

«Le défi d’essayer de suivre le rythme de ces informations à l’heure actuelle, il est intéressant de noter que, pour la part de Reddit, ils ont interdit la discussion de la porte de pizza aller de l’avant», a déclaré l’hôte Peter Alexander. « Je suis curieux pour votre prise à ce sujet. Donald Trump – évidemment Inforwars, nous sommes familiers avec ce genre de site Web populaire vomissant dégagent beaucoup de théories du complot aussi bien. Même Alex Jones, le fondateur de Infowars, vous le savez, a parlé avec fierté comment, dis-je quelque chose, et Donald Trump jaillissait il juste quelques jours plus tard.  »

Thrush a continué à réitérer son point que les entreprises de médias sociaux devraient protéger leur public de l’information diffusée par des sites comme Infowars.

THRUSH: La chose que nous devons réaliser, Facebook est pas – le web est le web. Les gens peuvent dire ce qu’ils veulent sur le web. C’est la plus grande piscine. Facebook et Twitter, les journaux sont curated.La télévision est organisée. Ce sont des canaux d’information. La question est, et nous avons besoin d’avoir une discussion nationale vraiment importante à ce sujet: Qu’est-ce que les médias sociaux? Quelles sont les responsabilités des propriétaires de médias sociaux, et quelles sont les règles de base?

Grive lui – même été publiquement exposée comme un outil de relations publiques pour la campagne Hillary dans un courriel publié par Wikileaksau début de Novembre, dans lequel il a littéralement lui-même qualifié de «pirater».

Glenn Thrush, Politico’s « Chief Political Correspondent » emails Clinton campaign chief John Podesta: https://wikileaks.org/podesta-emails/emailid/12681#efmABjAEV 

«Parce que je suis devenu un hack je vais envoyer u toute la section qui se rapporte à u S’il vous plaît ne pas partager ou dire à personne que je ne le dis-moi si je merdé quelque chose, » Thrush a déclaré dans un courriel à Podesta pour lui demander d’approuver la le contenu d’un article.

H / T: MediaMatters.org

http://www.infowars.com/self-proclaimed-hack-journalist-calls-on-social-media-to-censor-fake-news/

*

Donald Trump pourrait être interdit de Twitter, compagnie dit, mais Facebook du président élu est probablement sûr

Quiconque viole les termes du site de service sera lancé le site – même le président

Donald Trump could be banned from Twitter, company says, but President-elect’s Facebook is probably safe

Anyone who violates the site’s terms of service would be kicked off the site – even the President

  • Andrew Griffin 
  • @_andrew_griffin 
  • Thursday 1 December 2016
  • Donald Trump could be banned from Twitter, the company has said.

    The social network has said that if the President-elect breaks its rules with his tweets then they will shut down the account. But Facebook has suggested it will allow the incoming President to break the rules and stay on the service.

    Twitter said that if Mr Trump explicitly makes threats or breaks the site’s rules in other ways, then it will ban him from using the service.

    “The Twitter Rules prohibit violent threats, harassment, hateful conduct, and multiple account abuse, and we will take action on accounts violating those policies,” a Twitter spokesperson told Slate.

    Pressed on whether that meant that it would ban Mr Trump for expressing such views, the company said that those rules apply to all accounts without exception, including for those that are verified.

    The President-elect has used his Twitter in ways that have been regularly criticised. But he said at the debates that he was “not un-proud” of the way he tweets, despite the sustained criticism.

    Twitter has banned other members of the alt-right in the past. Milo Yiannopoulos, for instance, was permanently kicked off the site after a campaign of abuse against Ghostbusters actor Leslie Jones.

    Facebook, in comparison, has indicated in the past that it wouldn’t ban Donald Trump, even if he was breaking the site’s rules. That’s because his posts are more newsworthy and well-supported than those posted by normal users, it has suggested.

    Mr Trump does run a Facebook account, but its posts tend to be more considered and feature graphics and posts that appear to have been written by his team. Many of Mr Trump’s tweets however appear to be more spontaneous, often written at strange hours of the day and apparently posted by the President-elect himself.

    http://www.independent.co.uk/life-style/gadgets-and-tech/news/donald-trump-twitter-facebook-tweets-posts-president-banned-block-rules-a7449736.html

Donald Trump pourrait être interdit de Twitter , la compagnie a dit.

Le réseau social a déclaré que si le Président élu rompt ses règles avec ses tweets, puis ils vont fermer le compte. Mais Facebook a suggéré qu’il permettra le Président entrant de briser les règles et rester sur le service.

Twitter a déclaré que si M. Trump fait explicitement menaces ou rompt les règles du site par d’autres moyens, alors il va lui interdire d’utiliser le service.

« Les règles de Twitter interdisent les menaces violentes, le harcèlement, l’odieux, et plusieurs comptes abus, et nous allons prendre des mesures sur les comptes violant ces politiques, » un porte-parole Twitter dit Slate.

Pressé de savoir si cela signifiait qu’il allait interdire M. Trump pour exprimer ces points de vue, la société a déclaré que ces règles sont applicables à tous les comptes sans exception, y compris pour ceux qui sont vérifiés.

Le Président élu a utilisé son Twitter de manière à avoir été régulièrement critiquées.Mais il a dit aux débats qu’il était « pas un-fier» de la façon dont il tweets, malgré les critiques soutenue.

Twitter a interdit d’autres membres de l’alt-droit dans le passé. Milo Yiannopoulos, par exemple, a été expulsé de façon permanente le site après une campagne de violence contre Ghostbusters acteur Leslie Jones.

Facebook, en comparaison, a indiqué dans le passé que ce ne serait pas interdire Donald Trump, même s’il a été enfreint les règles du site. C’est parce que ses messages sont plus dignes d’intérêt et bien soutenu que ceux affichés par les utilisateurs normaux, il a suggéré.

M. Trump ne fonctionne un compte Facebook, mais ses messages ont tendance à être des graphiques et des messages qui semblent avoir été écrit par son équipe plus réfléchies et longs. Beaucoup de tweets de M. Trump semble toutefois être plus spontané, souvent écrit à des heures étranges de la journée et apparemment posté par le Président lui-même élu

http://www.independent.co.uk/life-style/gadgets-and-tech/news/donald-trump-twitter-facebook-tweets-posts-president-banned-block-rules-a7449736.html

*

NY TIMES COLUMNIST JOKES ABOUT ASSASSINATION ATTEMPT ENDING TRUMP’S CAMPAIGN

« Good news guys I’ve figured out how the Trump campaign ends »

*

CBS LABELS INFOWARS UN SITE WEB « FAUX NOUVELLES »

De même réseau qui vous a amené laboratoires mobiles d’armes biologiques Rathergate et Saddam

CBS LABELS INFOWARS A “FAKE NEWS” WEBSITE

From the same network that brought you Rathergate and Saddam’s mobile biological weapons labs

*

MARK ZUCKERBERG MET WITH CHINA’S PROPAGANDA CHIEF

Zuck’s charm offensive aims to get Facebook off the ground in China. 
offensive de charme de Zuck a pour but d’obtenir Facebook du sol en Chine.

*

Merkel Confronts Facebook’s Zuckerberg Over Policing Hate Posts

September 26, 2015 — 2:41 PM EDT September 26, 2015 — 4:19 PM EDT

*

MATT DRUDGE: THE DEATH OF FREE SPEECH IS HAPPENING NOW

Media icon predicted dangerous role of social media giants

*

America gives up Internet Control To the UN

rt_obama_net_neutrality_ll_141110_16x9_992

Often we hear the left clamoring about a “free ” Internet and “net neutrality” and what they really mean is that they don’t want the Internet controlled by “evil” corporations aka consumers, producers, and the free market. So it should be no surprise that Obama and his leftist cronies have handed over control of the Internet to the UN and other countries that don’t have American interests in mind. This can’t stand!

Obama wants to hand over ICANN to the rest of the world. This is the organization that regulates and protects the Internet. It holds all domain names and has the ability to control what can and can’t be on the Internet. Potentially letting the United Nations and China control it would be a disaster for free speech.

The Internet Corporation for Assigned Names and Numbers (ICANN /ˈaɪkæn/ eye-kan) is a nonprofit organization that is responsible for coordinating the maintenance and procedures of several databases related to the namespaces of the Internet – thereby ensuring the network’s stable and secure operation.[1] ICANN performs the actual technical maintenance work of the central Internet address pools and DNS Root registries pursuant to the Internet Assigned Numbers Authority (IANA) function contract.ICANN’s primary principles of operation have been described as helping preserve the operational stability of the Internet; to promote competition; to achieve broad representation of the global Internet community; and to develop policies appropriate to its mission through bottom-up, consensus-based processes.[2]Much of its work has concerned the Internet’s global Domain Name System, including policy development for internationalization of the DNS system, introduction of new generic top-level domains (TLDs), and the operation of root name servers. The numbering facilities ICANN manages include the Internet Protocol address spaces for IPv4 and IPv6, and assignment of address blocks to regional Internet registries. ICANN also maintains registries of Internet protocol identifiers.

Via The Economist

Yet ICANN and its independence are still controversial. Some—notably Ted Cruz, a Republican senator from Texas, and four state attorneys-general who have sued to block the handover—argue that the handover amounts to giving away the internet. He says that it would allow governments in autocratic countries such as China, Iran and Russia to have greater control over what is available online

Thank you, Ted Cruz and others! But it looks like Obama once again wants to sell us out to foreign interests! This is unacceptable!

Congressman urges Obama administration not to turn over ICANN

Is this the end of the free Internet as we know it? Share your thoughts.

Read more: http://www.thepoliticalinsider.com/icann-control-un/#ixzz4S9TQ9eaK

*

An Internet Giveaway to the U.N.

If the U.S. abdicates internet stewardship, the United Nations might take control.

 

http://www.wsj.com/articles/an-internet-giveaway-to-the-u-n-1472421165

*

*

*

Nibiru_Final_Update.

*

*

Cliquez sur:

Nibiru

pour accéder à tous les Liens

*

*

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s