# WIKILEAKS publié documents # BND – # NSA enquête ESPIONNAGE _ Jean-Luc Mélenchon naturalisera Edward Snowden et Julian Assange _ Julian Assange FCM16 Full Interview Audio | November 26th, 2016 _ 02_12_2016.

01-12-2016

 

Nibiru

# WIKILEAKS publié documents # BND – # NSA enquête ESPIONNAGE _ Jean-Luc Mélenchon naturalisera Edward Snowden et Julian Assange _ Julian Assange FCM16 Full Interview Audio | November 26th, 2016   _ 02_12_2016.

wikileaks.org/nsa-france/

publié documents 90HB pour enquête scandale avec intelligence allemande et américaine

PRESSE: 90 Gigaoctets d’expositions et d’ autres informations de l’intérieur de l’ Allemagne enquête

RELEASE: 90 Gigabytes of exhibits and other information from inside Germany’s ongoing inquiry https://wikileaks.org/bnd-inquiry/?nsa 

Julian Assange FCM16 Full Interview Audio | November 26th, 2016

*

S’il est élu en 2017, Jean-Luc Mélenchon naturalisera Edward Snowden et Julian Assange 

*

WikiLeaks

*

ANONYMOUS

Julian Assange a été pris et Wikileaks Compromis  28_11_2016

Julian Assange has been taken & Wikileaks Compromised

Anonymous 

Ajoutée le 28 nov. 2016

LIKE | COMMENT | SHARE | SUBSCRIBE

More info on this go to the link below:
http://50-shades-of-abuse.blogspot.co…

======================================================

The CIA have taken over Wikileaks main sites and twitter accounts. We have pictures of the take down by the CIA. It has been confirmed by activists who witnessed this. Black ops team stormed the embassy last month took away a man with a black hood over his head. 

We know Julian was taken by black ops team that was witnessed.
We know people in Wikileaks had their phones and computers seized and were threatened.
We know Wikileaks twitter and its accounts Free Assange Wikileaks Task-force are compromised, taken over by the CIA.
We know Julian is not in the embassy anymore, and we know Embassy cat is still there, and there is no way Julian would leave is beloved cat behind if he left on his own free will. 
We know Julian could have easily done a video to proof he is safe and not taken, that never happened. 
We know that the last video last month was not proof of life, it was not even Julian. 
We know that Obama had now classed Julian Assange and Wikileaks organization as a terrorist organization, wanted dead or alive. That announcement was made approx 3 weeks ago by Obama. We have the video. That would give the CIA the power to take Julian from embassy. Our source is special OP’s expert in bitcoin and encryption. Was also tortured by the CIA for 6 days.

We have spoken to other special forces and ex special forces who we personally know, they have all told us the same thing. CIA would have tortured Julian to comply with them.
The pod cast by audio only clearly shows this. He could not provide a video as he has been taken by the CIA.
All of our intell we have gathered from the October 2016 when the dead mans switch was activated and since communications sent alarm bells through our network that Julian had been taken and Wikileaks had been compromised which has now been confirmed.

Twitter messages and abuse from FreeAssange account which we are told is compromised. This account also runs Wikileaks and The Wikileaks taskforce accounts. There are 4 pages of tweets and we have a hell of a lot more. For those who don’t know and it seems there are quite a few. Julian admitted in a media interview with RT media which is on youtube that all of the emails – data dump on Clinton – Podesta – Soros – Pizza gate – Gov came from Anon hacktivists. Without Anon Wikileaks would have nothing. Data given to Wikileaks for FREE which they have been charging to publish.  It has been reported more than once that Wikileaks are being paid to publish. By who we do not know.
We have words from Edward Snowden also confirming they are being paid to publish and are not publishing all the data given to them. The data was given to Wikileaks for free which they are now charging to publish .
It was highly suspicious as well that more than one person in this thread after standing up to the Free Assange Wikileaks account were immediately locked out of their accounts, more than once.

======================================================

ÄÑØŇ Ḧḭṽḕ: 
https://www.youtube.com/channel/UCHB6…

======================================================

anonymous,wikileaks,wikileaks compromised,julian assange,julian assange taken,julian assange has been taken,compromised,assange,latest,wikileaks and hillary clinton,assange proof of life,is assange dead?,hillary clinton,ecuador,snowden,edward snowden,ecuadorian embassy,julian assange equador,equador,julian assange 2016,ecuadorian embassy london,whistleblower,is wikileaks compromised,email hacks

*

ENQUETE ESPIONNAGE BND-NSA

BND-NSA enquête Expositions allemandes

German BND-NSA Inquiry Exhibits

 

 

*

Jean-Luc Mélenchon naturalisera Edward Snowden et Julian Assange 

 

 

*

S’il est élu en 2017, Jean-Luc Mélenchon naturalisera Edward Snowden et Julian Assange 

Mélenchon annonce qu’il va rencontrer Assange et « peut-être » Snowden

Paris Match | Publié le 01/12/2016 à 10h49 |Mis à jour le 01/12/2016 à 11h23

Jean-Luc Mélenchon mardi à Bordeaux.
Jean-Luc Mélenchon mardi à Bordeaux.UGO AMEZ/SIPA

Le candidat à l’élection présidentielle Jean-Luc Mélenchon souhaite donner la nationalité française au fondateur de Wikileaks et à l’ex-employé de la NSA.

Jean-Luc Mélenchon a l’intention de rendre visite à Julian Assange, le fondateur de Wikileaks, et, «peut-être», à Edward Snowden, l’ex-employé de la NSA dont les révélations ont contribué à dévoiler l’étendue de la surveillance américaine sur les Etats étrangers, jusqu’à ses alliés, dont la France. Le candidat de «la France insoumise», désormais soutenu par le Parti communiste, a fait cette annonce dans une vidéo publiée sur sa chaîne YouTube, l’un de ses moyens de communication préférés dans cette campagne. «Je veux bientôt rencontrer de nouveau monsieur Assange et peut-être monsieur Snowden», annonce-t-il à la toute fin de son intervention.

« Je veux que le monde entier sache qu’on n’espionne pas les Français »

S’il était élu président de la République, Jean-Luc Mélenchon «donnerait la nationalité française à monsieur à Assange et à monsieur Snowden». «Nous avons une dette à leur égard», explique-t-il. «Je leur remettrai la légion d’honneur pour services rendus à la France. Je veux que le monde entier sache qu’on n’espionne pas les Français», ajoute le co-fondateur du Parti de gauche.

A lire :Les hackers s’intéressent à la présidentielle américaine

Julian Assange vit depuis juin 2012 confiné dans l’ambassade d’Equateur à Londres, où il s’est réfugié par crainte d’être extradé vers la Suède, pays dans lequel il est poursuivi pour viol. Parmi ses derniers faits d’armes : une succession de révélations sur les coulisses de la campagne de la démocrate Hillary Clinton. Edward Snowden, lui, est réfugié en Russie depuis 2013 pour échapper à une inculpation pour espionnage aux Etats-Unis.

La vidéo de Jean-Luc Mélenchon publiée mercredi

MÉLENCHON – FAQ – 6E RÉPUBLIQUE, CANNABIS, BIO, YOUTUBE, SNOWDEN, ASSANGE…

Sur sa chaîne YouTube, Jean-Luc Mélenchon publie de nombreuses vidéos…

JEAN-LUC MÉLENCHON 

http://www.parismatch.com/Actu/Politique/Melenchon-annonce-qu-il-va-rencontrer-Assange-et-peut-etre-Snowden-1132166#xtor=CS2-14

*

S’il est élu en 2017, Jean-Luc Mélenchon naturalisera Edward Snowden et Julian Assange 

Jean-Luc Mélenchon à la Fête de l'Huma 2016.
Jean-Luc Mélenchon à la Fête de l’Huma 2016. – NICOLAS MESSYASZ/SIPA Ville : LA COURNEUVE

C. Ape.

Avec Jean-Luc Mélenchon à la tête du pays, les lanceurs d’alerte n’auraient-t-ils plus aucun souci à se faire ? Le candidat de la France insoumise est formel, s’il est élu en 2017, il accordera la nationalité française à Julian Assange et Edward Snowden.

>> A lire aussi : La Maison Blanche ne veut pas gracier Edward Snowden

Edward Snowden et Julian Assange « ont rendu un immense service à la démocratie et à la liberté dans le monde en révélant de quelle manière les États-Unis espionnaient absolument tout le monde », a dit l’ex-leader du Front de gauche sur sa chaîne Youtube, dans une séquence repérée par le site numerama.

Jean-Luc Mélenchon estime que « nous avons une dette à l’égard de messieurs Assange et Snowden ». Ainsi, après avoir réglé cette dette, s’il était élu président, Jean-Luc Mélenchon « demandera aux pays qui les ont aujourd’hui chez eux de leur permettre de regagner leur nouveau pays, la France, où ils seront accueillis et libres ».

Une nationalisation qui ne réglerait pas tous les problèmes

Numerama rappelle que le gouvernement peut contourner les procédures habituelles pour offrir la nationalité française. Il n’empêche que la question de l’accès au territoire ne serait pas réglée pour autant. Rien n’indique le Royaume-Uni accepterait de laisser le rédacteur en chef de WikiLeaks gagner la France.

>> A lire aussi : WikiLeaks, qui fête ses dix ans, peut-elle encore faire trembler les puissants?

En effet, la Suède a émis un mandat d’arrêt européen contre Julian Assange, et, puisque Londres fait pour l’heure toujours partie de l’UE, elle devrait en respecter les règles.

En revanche, Edward Snowden, qui n’est pas retenu par la Russie pourrait monter à bord du premier avion vers la France.

MOTS-CLÉS :

 

http://www.20minutes.fr/politique/1972031-20161130-elu-2017-jean-luc-melenchon-naturalisera-edward-snowden-julian-assange?

*

ENQUETE ESPIONNAGE BND-NSA

BND-NSA enquête Expositions allemandes

German BND-NSA Inquiry Exhibits

1 December, 2016

Today, 1 December 2016, WikiLeaks releases 90 gigabytes of information relating to the German parliamentary inquiry into the surveillance activities of Germany’s foreign intelligence agency Bundesnachrichtendienst (BND) and its cooperation with the United States’ National Security Agency (NSA).

The 2,420 documents originate from various agencies of the German government including the BND and Federal Office for the Protection of the Constitution, Bundesamt für Verfassungsschutz (BfV) and were submitted to the inquiry last year in response to questions posed by the committee. They include administrative documents, correspondence, agreements and press reactions. They also include 125 documents from the BND, 33 from the BfVand 72 from the Federal Office for Information Security (BSI).

The collection offers a detailed insight, not just into the agencies themselves, but also into the mechanics of the inquiry. Several documents detail how the agency in question collated the information that was requested of them. For example, a BND document shows its preparations for collecting internal information on which private US companies are operating in the security sector in Germany. Such internal processes are particularly pertinent to the inquiry. The committee has been trying (unsuccessfully so far) to gain access to the full selector list that the BND holds regarding who they spy on at the behest of the US. The BND is withholding this list from the inquiry on the grounds that releasing it could imperil the BND’s relationship with the NSA.

Whilst a number of facts have already come to light as a result of the inquiry including WikiLeaks’ publication of inquiry transcripts last year this substantial new collection of primary source documents provides significant new evidence. The collection contains early agreements between the BND and the NSA and internal processes at the BND, but also more recent details on the close collaboration between the two agencies. For example, one document from the BND states that a BND employee will be tasked to use and write software for XKeyscore, an NSA system for searching and analysing data collected through mass surveillance.

A number of the documents show how intelligence agencies find ways to work around their own government. Documents pertaining to an audit visit by Germany’s data protection agency to the BND’s offices show that BND officers withheld the notes made by the auditors during their visit. The BND would only release the notes to the auditors once they had checked the content for themselves.

The inquiry was established in 2014 in the wake of the Snowden revelations, which showed that not only was the NSA spying on the whole world, but it had also partnered with the intelligence services of particular states to spy on their citizens and those of the surrounding regions. One of these countries is Germany, which has had a close relationship with the US in military and intelligence matters since its occupation by US forces in WWII. The US has been shown to use its bases in Germany and its relationship with German intelligence to spy on German citizens as well as European Union institutions.

WikiLeaks revelations of NSA spying on Angela Merkel and top officials at German ministries, the EU and France also contributed to the political impetus of the inquiry.

The depth of this relationship had been unknown to the German public and much of its government. The outrage that was sparked by the Snowden NSA revelations led to the establishment of the inquiry, which later called for Mr Snowden to testify at it. Whereas there was initially unanimity among German political parties in 2014 for Snowden to provide expert testimony, the government deemed that guaranteeing that he would not be handed over to the US (a condition imposed by Snowden for testifying) would damage Germany’s political relationship with the United States. Subsequently, the Greens and the left-wing party (Die Linke) filed an official complaint to force the German Parliament to hear Mr Snowden.

Last week, on 21 November 2016, Germany’s Federal Court of Justice upheld the complaint and ruled that the committee was obliged to hear Edward Snowden in person. However, at the next inquiry hearing three days after the ruling, Chancellor Angela Merkel’s Union bloc and the Social Democrats removed Snowden’s invitation from the agenda of the inquiry and are contesting the Court’s decision.

Julian Assange said: « This substantial body of evidence proves that the inquiry has been using documents from Mr Snowden and yet it has been too cowardly to permit him to testify. Germany can not take a leadership role within the EU if it’s own parliamentary processes are subservient to the wishes of a non EU state. »

BND-NSA enquête Expositions allemandes

1 Décembre, 2016

Aujourd’hui 1er Décembre 2016, WikiLeaks publie 90 gigaoctets d’informations relatives à l’enquête parlementaire allemande sur les activités de surveillance de l’étranger agence de renseignement de l’Allemagne Bundesnachrichtendienst (BND) et sa coopération avec l’Agence de la sécurité nationale des États-Unis (NSA).

Les documents 2.420 proviennent de divers organismes du gouvernement allemand, y compris le BND et le Bureau fédéral pour la protection de la Constitution, Bundesamt für Verfassungsschutz (BfV) et ont été soumis à l’enquête l’année dernière en réponse aux questions posées par le comité. Ils comprennent des documents administratifs, la correspondance, les accords et les réactions de la presse. Ils comprennent également 125 documents du BND, 33 de la BfVand 72 de l’Office fédéral pour la sécurité de l’information (BSI).

La collection offre un aperçu détaillé, pas seulement dans les organismes eux – mêmes, mais aussi dans la mécanique de l’enquête. Plusieurs documents détail comment l’agence en question arassemblé l’information qui a été demandé d’entre eux. Par exemple, un document BND montre ses préparatifs en vue de la collecte de l’ information interne sur laquelle les entreprises privées américaines opèrent dans le secteur de la sécurité en Allemagne. Ces processus internes sont particulièrement pertinentes à l’enquête. Le comité a essayé (sans succès à ce jour) pour accéder à la liste complète de sélection que le BND détient au sujet de qui ils espionnent à la demande des États – Unis. Le BND retient cette liste de l’enquête au motif que le relâcher pourrait mettre en péril la relation du BND avec la NSA.

Alors qu’un certain nombre de faits ont déjà vu le jour à la suite de l’enquête , y compris la publication de WikiLeaks d’enquête transcriptions de l’ an dernier cette nouvelle collection importante de documents de source primaire fournit de nouvelles preuves. La collection contientpremiers accords entre le BND et la NSA et les processus internes au BND, mais aussi plus récents détails sur la collaboration étroite entre les deux organismes. Par exemple, un document du BND stipule qu’un employé BND sera chargé d’ utiliser et d’ écrire des logiciels pour xkeyscore, un système NSA pour la recherche et l’ analyse des données recueillies grâce à la surveillance demasse.

Un certain nombre de documents montrent comment les agences de renseignement trouver des façons de travailler autour de leur propre gouvernement. Les documents relatifs à une visite de vérification par la protection des données de l’agence de l’Allemagne dans les bureaux de la BND montrent que les agents du BND retenu les notes prises par les auditeurs lors de leur visite. Le BND ne ferait que libérer les notes aux auditeurs une fois qu’ils avaient vérifié le contenu pour eux-mêmes.

L’enquête a été créée en 2014 dans le sillage des révélations Snowden, qui ont montré que non seulement la NSA espionne tout le monde, mais il a également établi un partenariat avec les services de renseignement des Etats particuliers pour espionner leurs citoyens, et ceux de l’entourage les régions. L’un de ces pays est l’Allemagne, qui a eu une relation étroite avec les États-Unis en matière de militaires et de renseignement depuis son occupation par les forces américaines dans la Seconde Guerre mondiale. a été montré aux Etats-Unis à utiliser ses bases en Allemagne et ses relations avec l’intelligence allemande pour espionner les citoyens allemands ainsi que les institutions de l’Union européenne.

Révélations de WikiLeaks de NSA espionnage sur Angela Merkel et les hauts fonctionnaires de ministères allemands , l’ UE et France ont également contribué à l’impulsion politique de l’enquête.

La profondeur de cette relation avait été inconnu du grand public allemand et une grande partie de son gouvernement. L’indignation qui a été déclenchée par les révélations Snowden NSA a conduit à la mise en place de l’enquête, qui a appelé plus tard pour M. Snowden à témoigner à elle.Considérant qu’il était initialement l’unanimité entre les partis politiques allemands en 2014 pour Snowden de fournir des témoignages d’experts, le gouvernement a jugé que la garantie qu’il ne serait pas remis aux États-Unis (une condition imposée par Snowden pour témoigner) nuirait à la relation politique de l’Allemagne avec les Etats États. Par la suite, les Verts et le parti de gauche (Die Linke) a déposé une plainte officielle pour forcer le Parlement allemand d’entendre M. Snowden.

La semaine dernière, le 21 Novembre 2016, la Cour fédérale de justice allemande a accueilli la plainte et a jugé que le comité a été obligé d’entendre Edward Snowden en personne. Cependant, lors de la prochaine enquête qui a entendu trois jours après la décision, le bloc Union de la chancelière Angela Merkel et les sociaux-démocrates retiré l’invitation de Snowden de l’ordre du jour de l’enquête et contestent la décision de la Cour.

Julian Assange a déclaré: «Ce corps substantiel de preuves prouve que l’enquête a eu recours à des documents de M. Snowden et pourtant il a été trop lâche pour lui permettre de témoigner l’Allemagne ne peut pas jouer un rôle de leadership au sein de l’UE si elle est les processus parlementaires propres sont. subordonné à la volonté d’un Etat non UE « .

https://wikileaks.org/bnd-inquiry/?nsa

*

Mündliche Frage zur Beteiligung von US-amerikanischen Einrichtungen in Ramstein oder Stuttgart an Drohneneinsätzen

http://andrej-hunko.de/bt/fragen/3350-muendliche-frage-zur-beteiligung-von-us-amerikanischen-einrichtungen-in-ramstein-oder-stuttgart-an-drohneneinsaetzen

*

 

*

*

*

Nibiru_Final_Update.

*

*

Cliquez sur:

Nibiru

pour accéder à tous les Liens

*

*

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s