DONALD TRUMP NON ENCORE PRESIDENT DANS ‘THE DANGER ZONE’ JUSQU’AU 20 JANVIER 2017 _ 21_11_2016.

20-11-2016

 

Nibiru

DONALD TRUMP NON ENCORE PRESIDENT DANS ‘THE DANGER ZONE’ JUSQU’AU 20 JANVIER 2017 _ 21_11_2016.

Menaces de Mort aux Membres du Collège Électoral si Non voter Clinton le 19 Déc

Hillary camp is issuing death threats to electoral college voters

This story is 100% confirmed.

“Vote for Hillary, or get a gun in your mouth.”

Even more grim is this report detailing that both NATO and the Obama regimes Pentagon may actually try to start World War III before President-elect Trump can even take power

Encore plus sombre est ce rapport détaillant que l’OTAN et les régimes d’ Obama du Pentagone peuvent effectivement essayer de commencer la troisième guerre mondiale avant que le président élu Trump peut même prendre le pouvoir 

 

*

WHY WE ARE STILL IN ‘THE DANGER ZONE’ UNTIL JANUARY 20TH, 2017

Trump has not even won the presidency yet

Michael Snyder | Economic Collapse  NOVEMBER 18, 2016

Donald Trump is not the president yet, and Barack Obama could still do an extraordinary amount of damage during his last two months in the White House. 

Trump Must Stay Safe Until Inauguration Day Because He Is In Mortal Danger!

Prior to the election, I described the period of time ending on January 20th as “the danger zone”, and my outlook has not changed just because Donald Trump was victorious on election night.  As you will see, the next two months are an absolutely critical time, and if we can get through January 20th without something major happening perhaps we can breathe a little bit easier (at least for a while).  On the other hand, the events of the next two months could easily plunge this country into a period of unprecedented chaos.  A lot of people are feeling really good about things right now because of Trump’s victory, but now is definitely not a time to relax and let down our guard.

And the truth is that Donald Trump has not even won the presidency yet.  As I detailed shortly before election night, the next president will not be determined until December 19th when the Electoral College meets.

On Monday, December 19th the members of the Electoral College will gather in all 50 state capitals to cast their votes for president.  It is then, and only then, that the next president of the United States will be elected.Throughout our history, electors have followed the will of the people more than 99 perfect of the time, but there have been “faithless electors” before, and if Democrats can get enough of them to switch sides in December it is still possible (though not probable) that Hillary Clinton could win the election.One petition that is asking electors to switch their votes has already been signed by more than 4 million people.  The petition claims that Donald Trump is “unfit to serve” as president, and that since Hillary Clinton won the popular vote by a wide margin she should be elected president instead.  The following comes from a USA Today article entitled “Could the Electoral College elect Hillary Clinton instead of Donald Trump?“…

A Change.org petition, now signed by more than 4.3 million people, encourages members of the Electoral College to cast their votes for Hillary Clinton when the college meets on Dec. 19. The petition argues that Donald Trump is “unfit to serve” and that “Secretary Clinton WON THE POPULAR VOTE and should be President.”

“If they all vote the way their states voted, Donald Trump will win,” the petition states. “However, they can vote for Hillary Clinton if they choose. Even in states where that is not allowed, their vote would still be counted, they would simply pay a small fine – which we can be sure Clinton supporters will be glad to pay! We are calling on the Electors to ignore their states’ votes and cast their ballots for Secretary Clinton.”

Personally, I don’t believe that this is going to happen.  They may be able to flip a few electors, but the gap in electoral votes is almost certainly too wide for the Democrats to overcome.

However, that is not the only concern we are facing.  Ever since his victory on November 8th, there have been a multitude of violent threats against Donald Trump and his family.  And without a doubt, there are a lot of very powerful people that would be very interested in finding a way to keep Donald Trump from getting to Inauguration Day.  So let us pray for his safety and for the safety of his family.

If Donald Trump were to be incapacitated after he wins the Electoral College vote on December 19th, Mike Pence would take his place.

But if something were to happen to him before December 19th, his electors would be free to vote for another candidate – including Hillary Clinton.

If everything goes smoothly and Donald Trump successfully makes it to Inauguration Day, he could be facing one of the biggest political protests in United States history.

In an article for The Most Important News, I showed that the far left is calling for thousands upon thousands of protesters to descend upon Washington D.C. on January 20th in order to disrupt the Inauguration festivities as much as possible.

This giant protest is being organized by the usual suspects, and they have already put up Facebook pageswebsites, and the hashtag “#DisruptJ20″ is being widely used all over social media.

Traditionally Inauguration Day is a day of joy and celebration, but the far left seems intent on transforming it into a massive riot.

Let us hope that they are not successful.

Another reason why we will be in “the danger zone” over the next two months is because of what Barack Obama may choose to do at the United Nations.

Now that it looks like Donald Trump is going to be our next president, the international pressure on Barack Obama to do something at the United Nations regarding the Israeli-Palestinian conflict before the end of his term has become even more intense.

And this is something that Trump and his advisers are actively concerned about.  In fact, I came across an article earlier today that discussed the fact that the Trump team is warning Obama “against making moves on the Israeli-Palestinian conflict in his last months in office”

Saying that pushing agendas “contrary to the president-elect’s position” would not be in the “spirit of the transition”, Trump national security advisor for Donald Trump last week warned the Obama administration against making moves on the Israeli-Palestinian conflict in his last months in office.

“On big, transformative issues where President Obama and President-elect Trump are not in alignment, I don’t think it’s in keeping with the spirit of the transition…to try to push through agenda items that are contrary to the president-elect’s positions,” the advisor told Politico.

Specifically, the concern is that Obama may decide to support a UN Security Council resolution that would officially recognize a Palestinian state, set the parameters for a “two state solution”, and establish East Jerusalem as the capital for the new Palestinian state.

Just a few weeks ago, an article in the Wall Street Journal entitled “Obama’s Israel Surprise?” reported that this is one of the options that the Obama administration is strongly considering right now.  A UN Security Council resolution would be legally binding on both Israel and the Palestinians, and it would be something that President Trump would not be able to undo.

The rest of the UN Security Council is eager to support such a resolution, and so the decision about whether this resolution is going to happen or not sits in the hands of Barack Obama, and at this moment we do not know what he is going to do.  The following comes from an article by Leo Hohmann

The Wall Street Journal reported one week before Tuesday’s election that Obama had requested his aides provide him with a list of options to deal with the decades-old Israeli-Palestinian conflict.

Israeli diplomats, according to the WSJ story, are preparing for the possibility that a lame-duck President Obama “may try to force a diplomatic resolution for Israel and the Palestinians at the United Nations.”

The president is presumably now reviewing those options, which number about half a dozen.

He may be preparing to recognize a Palestinian state at the U.N. before he leaves office, WSJ reported.

If Barack Obama decides to divide the land of Israel at the United Nations, it will be the worst decision of his entire presidency.  I have warned repeatedly that all hell will break loose in America if it happens, and it will also mean that many of the events that I warn about in my latest book are much closer than many had been anticipating.

But if we can get to January 20th and the land of Israel has not been divided yet, we may be able to rest easy for at least a little while, because Trump has already said that he would not support a UN Security Council resolution that forces a solution on the Israelis and Palestinians.

When politicians are going to do something that they know people won’t like, they tend to try to sneak it through around the holidays when a lot of people aren’t paying attention.  For example, yesterday I discussed how the legislation that created the Federal Reserve was rushed through Congress right before Christmas in 1913.

So keep an eye on the period around Thanksgiving and the period around Christmas.  If Barack Obama is going to stab Israel in the back, it may happen during one of those times.

My hope is that we can get through January 20th without anything going seriously wrong.  If that happens, I know that I will be very thankful.

And as I detailed in a previous article, Donald Trump will be 70 years, 7 months and 7 days old on his first full day in office on January 21st, and that will happen in year 5777 on the Hebrew calendar.

Could that be a sign of better things ahead as many believe?

Or will the next two months set off a chain of events that will be absolutely disastrous for this nation?

I believe that this is an absolutely critical moment in our history, and let us hope that our leaders make the right décisions.

POURQUOI NOUS SOMMES ENCORE DANS ‘THE DANGER ZONE »JUSQU’AU 20 JANVIER, 2017

Trump n’a même pas gagné la présidence encore

Donald Trump est pas le président encore, et Barack Obama pourrait encore faire une quantité extraordinaire de dommages au cours de ses deux derniers mois à la Maison Blanche.

Trump doit rester en sécurité jusqu’au jour Inauguration parce qu’il est en danger de mort!

Avant l’élection, je décrivais la période se terminant le 20 Janvier comme « la zone de danger », et ma vision n’a pas changé simplement parce que Donald Trump était victorieux le soir des élections. Comme vous le verrez, les deux prochains mois sont un moment absolument critique, et si nous pouvons obtenir au 20 Janvier, sans quelque chose d’important qui se passe peut-être que nous pouvons respirer un peu plus facile (au moins pendant un certain temps). D’autre part, les événements des deux prochains mois pourraient facilement plonger ce pays dans une période de chaos sans précédent. Beaucoup de gens se sentent vraiment bien les choses en ce moment à cause de la victoire de Trump, mais est maintenant certainement pas un temps pour se détendre et laisser baisser la garde.Et la vérité est que Donald Trump n’a même pas encore gagné la présidence. Comme je l’ ai expliqué  peu avant la nuit des élections , le prochain président ne sera pas déterminé avant le 19 Décembre lorsque le collège électoral se réunit.

Le lundi 19 Décembre les membres du collège électoral se réuniront dans toutes les capitales des 50 États à voter pour le président. Il est alors, et alors seulement, que le prochain président des États-Unis sera élu.

Tout au long de notre histoire, les électeurs ont suivi la volonté du peuple plus de 99 parfaite du temps, mais il y a eu «électeurs infidèles» avant, et si les démocrates peuvent obtenir assez d’eux de changer de camp en Décembre il est encore possible (mais pas probable) que Hillary Clinton pourrait remporter l’élection.

Une pétition qui demande aux électeurs de changer leur vote a déjà été signée par plus de 4 millions de personnes. Les revendications de lapétition que Donald Trump est «inapte à servir » en tant que président, et que depuis Hillary Clinton a remporté le vote populaire par une large marge , elle devrait être élu à la place le président. Ce qui suit provient d’un article USA Today intitulé « Pourrait – Collège électoral élu Hillary Clinton à la place de Donald Trump?  » …

Une pétition Change.org, maintenant signée par plus de 4,3 millions de personnes, encourage les membres du collège électoral de voter pour Hillary Clinton lorsque le collège se réunit le 19 décembre La pétition soutient que Donald Trump est «inapte à servir» et que « Secrétaire Clinton a remporté le vote populaire et devrait être président. »

« S’ils ont tous voté la façon dont leurs Etats ont voté, Donald Trump va gagner », affirme la pétition. »Cependant, ils peuvent voter pour Hillary Clinton si elles choisissent. Même dans les États où ce n’est pas autorisé, leur vote serait toujours compté, ils seraient tout simplement payer une petite amende – dont nous pouvons être sûrs supporters de Clinton seront heureux de payer! Nous demandons aux électeurs d’ignorer les voix de leurs états et ils jettent leurs bulletins de vote pour Mme Clinton « .

Personnellement, je ne crois pas que cela va se passer. Ils peuvent être en mesure de retourner quelques électeurs, mais l’écart entre les votes électoraux est presque certainement trop large pour les démocrates à surmonter.

Cependant, ce n’est pas la seule préoccupation que nous sommes confrontés. Depuis sa victoire le 8 Novembre, il y a eu une multitude de menaces violentes contre Donald Trump et sa famille. Et sans aucun doute, il y a beaucoup de gens très puissants qui seraient très intéressés à trouver un moyen de garder Donald Trump de se rendre à jour de l’inauguration.Prions donc pour sa sécurité et pour la sécurité de sa famille.

Si Donald Trump devait être frappé d’incapacité après qu’il remporte le vote du collège électoral le 19 Décembre, Mike Pence prendrait sa place.

Mais si quelque chose devait lui arriver avant le 19 Décembre, ses électeurs seraient libres de voter pour un autre candidat – y compris Hillary Clinton.

Si tout se passe bien et Donald Trump fait avec succès à jour de l’inauguration, il pourrait faire face à une des plus grandes manifestations politiques de l’histoire des États-Unis.

Dans un article  pour  Les Nouvelles le plus important , je l’ ai montré que l’extrême gauche lance un appel à des milliers et des milliers de manifestants à descendre sur Washington DC le 20 Janvier afin de perturber les festivités d’ inauguration, autant que possible.

Cette protestation géante est organisée par les suspects habituels, et ils ont déjà mis en place  des pages Facebook  sites web , et le hashtag « # DisruptJ20 » est largement utilisé partout dans les médias sociaux.

Traditionnellement Inauguration Day est un jour de joie et de célébration, mais le semble à l’extrême gauche l’intention de la transformer en une émeute massif.

Espérons qu’ils ne réussissent pas.

Une autre raison pour laquelle nous serons dans « la zone de danger » au cours des deux prochains mois est à cause de ce que Barack Obama peut choisir de le faire à l’Organisation des Nations Unies.

Maintenant que cela ressemble à Donald Trump va être notre prochain président, la pression internationale sur Barack Obama de faire quelque chose à l’Organisation des Nations Unies concernant le conflit israélo-palestinien avant la fin de son mandat est devenu encore plus intense.

Et cela est quelque chose que Trump et ses conseillers sont concernés activement au sujet. En fait, je suis tombé sur un article plus tôt aujourd’hui qui a discuté du fait que l’équipe Trump met en garde Obama  « contre faire des mouvements sur le conflit israélo-palestinien dans ses derniers mois dans le bureau » 

Dire que pousser les ordres du jour « contrairement à la position du président élu » ne serait pas dans l ‘ «esprit de la transition », conseiller en sécurité nationale Trump pour Donald Trump la semaine dernière a mis en garde l’administration Obama contre faire des mouvements sur le conflit israélo-palestinien dans son dernier mois dans le bureau.

« Sur les grands, les questions de transformation où le président Obama et le président élu Trump ne sont pas dans l’ alignement, je ne pense pas qu’il soit en harmonie avec l’esprit de la transition … pour essayer de pousser à travers les points qui sont contraires aux positions du président élu , « le conseiller  a dit  politico .

Plus précisément, le problème est que Obama peut décider de soutenir une résolution du Conseil de sécurité de l’ONU qui a officiellement reconnaître un Etat palestinien, définir les paramètres pour une « solution à deux Etats », et d’établir Jérusalem-Est comme capitale pour le nouvel Etat palestinien.

Il y a quelques semaines, un article paru dans le Wall Street Journal intitulé « Israël Surprise Obama?  » A rapporté que ceci est l’ une des options que l’administration Obama est fortement envisage en ce moment. Une résolution du Conseil de sécurité de l’ ONU serait juridiquement contraignant sur Israël et les Palestiniens, et ce serait quelque chose que leprésident Trump ne serait pas en mesure de défaire.

Le reste du Conseil de sécurité des Nations unies est désireux de soutenir une telle résolution, et donc la décision de savoir si cette résolution va se produire ou non se trouve dans les mains de Barack Obama, et à ce moment nous ne savons pas ce qu’il va faire. Ce qui suit provient d’un article  par Leo Hohmann 

Le Wall Street Journal a rapporté une semaine avant l’élection de mardi que Obama avait demandé ses aides lui fournir une liste d’options pour faire face aux vieux de plusieurs décennies de conflit israélo-palestinien.

Diplomates israéliens, selon l’histoire WSJ, se préparent à la possibilité qu’un canard boiteux président Obama  « peut essayer de forcer une solution diplomatique pour Israël et les Palestiniens à l’ONU. »

Le président est sans doute en train d’examiner ces options, dont le nombre d’environ une demi-douzaine.

Il peut se préparer à reconnaître un Etat palestinien à l’ONU avant qu’il ne quitte ses fonctions, a rapporté WSJ.

Si Barack Obama décide de diviser la terre d’Israël aux Nations Unies, ce sera la pire décision de toute sa présidence. Je l’ ai averti à plusieurs reprises que tout l’ enfer va se déchaîner en Amérique si cela arrive, et cela signifie aussi que la plupart des événements que je préviens à propos  de mon dernier livre  sont beaucoup plus proches que beaucoup avait été d’anticiper.

Mais si nous pouvons obtenir au 20 Janvier et la terre d’Israël n’a pas encore été divisé, nous pouvons être en mesure de dormir tranquille pendant au moins un peu de temps, parce que Trump a déjà dit qu’il ne soutiendrait pas une résolution du Conseil de sécurité des Nations unies que les forces une solution sur les Israéliens et les Palestiniens.

Quand vont faire quelque chose qu’ils connaissent des gens ne sera pas comme les politiciens, ils ont tendance à essayer de se faufiler à travers autour des vacances quand beaucoup de gens ne font pas attention. Par exemple, hier , je discutais comment la législation qui a créé la Réserve fédérale  a été précipité par le Congrès juste avant Noël en 1913 .

Alors gardez un œil sur la période autour de Thanksgiving et la période de Noël. Si Barack Obama va poignarder Israël dans le dos, il peut se produire pendant un de ces moments.

Mon espoir est que nous pouvons obtenir au 20 Janvier sans rien d’aller très mal. Si cela arrive, je sais que je serai très reconnaissant.

Et comme je l’ ai expliqué dans  un précédent article , Donald Trump sera 70 ans, 7 mois et 7 jours sur son ancienne première journée complète en fonction le 21 Janvier, et qui va se passer dans l’ année 5777 sur le calendrier hébreu.

Serait-ce un signe de meilleures choses à venir comme beaucoup le croient?

Ou les deux prochains mois a déclenché une chaîne d’événements qui seront absolument désastreux pour cette nation?

Je crois que ce moment est absolument essentiel dans notre histoire, et laissez-nous espérons que nos dirigeants à prendre les bonnes décisions.


http://www.infowars.com/why-we-are-still-in-the-danger-zone-until-january-20th-2017/

 

*

Hillary camp is issuing death threats to electoral college voters

This story is 100% confirmed.

“Vote for Hillary, or get a gun in your mouth.”

Est-ce que Hillary émet des menaces de mort au collège électoral?Stealing l’élection. 

Is Hillary issuing death threats to the Electoral College? Stealing the Election.

Ajoutée le 18 nov. 2016

Is Hillary issuing death threats to the Electoral College? She is traying to steal the Election.
~~
Links:
1) http://stateofthenation2012.com/?p=57099

*

Hillary camp is issuing death threats to electoral college voters

This story is 100% confirmed.

“Vote for Hillary, or get a gun in your mouth.”

The linked article is already captured and saved, this one is not going to get buried.

Not fake news. It is confirmed that Hillary’s team is so desperate that they are telling electoral college voters to vote for Hillary or “get a gun in their mouths.” It is not an isolated incident, team Hillary is sending out “dozens and dozens” of these threats that have been read, and hundreds more deleted because the deluge is so extreme.

So now we know what Hillary’s support is really like. Politics via the gun. Not surprising, given past history and the Clinton body count. That is not the America I would want!

From the The Detroit News

Michael Banerian wants to show that young adults still have faith in the political system, but he said his selection as one of Michigan’s 16 Electoral College voters has prompted emails urging him to vote for Democrat Hillary Clinton and even threatening death.

On Dec. 19, the 22-year-old Banerian is scheduled to join 15 other Michiganians to cast their electoral votes for Republican President-elect Donald Trump. But Trump’s opponents have deluged Banerian and other GOP electors with pleas and nasty emails to reverse course and cast their ballots for Clinton, according to the Michigan Republican Party.

“You have people saying ‘you’re a hateful bigot, I hope you die,’” he said. ‘I’ve had people talk about shoving a gun in my mouth and blowing my brains out. And I’ve received dozens and dozens of those emails. Even the non-threatening-my-life emails are very aggressive.”

The Detroit News verified one message containing a death wish and another containing a death threat, in which the person told Banerian he would “put a bullet” in his mouth. Banerian said he deleted the rest of the emails and messages “because as you can imagine they’re clogging up my email.”

“Even if I could, I wouldn’t be remotely interested in changing my vote,” said Banerian, a political science senior at Oakland University and youth vice chair of the Michigan Republican Party. “The people of Michigan spoke, and it’s our job to deliver that message.”

Considerably more is here.

The above is not a fake news report. I thought it was so overboard it could not possibly be true, but have confirmed that the Detroit News is a legitimate web site that is associated with Gannet media and that yes, Hillary’s camp really is making death threats.

Is Hillary issuing death threats to the Electoral College?

http://www.detroitnews.com/story/news/politics/2016/11/17/elector-threats/94003176/

___
http://82.221.129.208/basepagez2.html

*

Even more grim is this report detailing that both NATO and the Obama regimes Pentagon may actually try to start World War III before President-elect Trump can even take power

Encore plus sombre est ce rapport détaillant que l’OTAN et les régimes d’ Obama du Pentagone peuvent effectivement essayer de commencer la troisième guerre mondiale avant que le président élu Trump peut même prendre le pouvoir 

14 novembre 2016

L’ Europe Plunges Into Chaos AprèsBulgarie Louanges Donald Trump pour libérer leur nation

Par: Sorcha Faal, et rapporté à ses abonnés occidentaux

Un ministère étonnante des Affaires étrangères ( MAE ) Rapport de circulation dans le Kremlin d’ aujourd’hui dit que le président élu Donald Trump a libéré encore une autre nation de l’ emprise tyrannique satanique de globalistes occidentaux après membres de l’ Union européenne République de Bulgariea voté hier pour élire le major général Rumen Radev comme leur prochain président et qui , sur sa défaite catastrophique des forces fidèles au Premier ministre Boyko Borisov ( qui a immédiatement démissionné ), a salué le président élu Trump pour  » la recherche de plus de dialogue  » avec le président Poutine .   [ note: Quelques mots et / ou phrases apparaissent entre guillemets dans ce rapport sont en anglais approximations linguistiques des russes mots / phrases ayant pas d’équivalent exact.]

Selon ce rapport, la Bulgarie est l’ un des 28 Etats membres de l’Union européenne ( UE ) dont les citoyens (comme ceux des Etats-Unis et la Grande -Bretagne) se révoltèrent lors de leur élection présidentielle hier contre la corruption, l’ immigration clandestine et la pauvreté ces globalistes occidentaux vigueur à chaque nation qu’ils prennent le contrôle de .

Craignant encore pire à venir à cause de la «  vague de liberté  » l’élection du président élu Trump se propage maintenant à travers le monde occidental, ce rapport continue, les dirigeants globalistes UE Berlin et Bruxelles ont demandé une réunion d’urgence hier après le vote bulgare sur la façon de arrêter Trump, mais que l’ Angleterre, la France et la Hongrie ont refusé d’assister à montrer que ce bloc globaliste est encore en train d’être détruit.

Causer peur encore plus grande parmi les globalistes de l’ UE, les diplomates MoFA dans ce rapport expliquent, est que , contrairement à la plupart descampagnes classiques, qui maintiennent la sensibilisation de base aux ambassades des partenaires américains avant les élections, les conseillers de Trump repoussaient les efforts déployés par les diplomates de l’ UE pour répondre , laissant ainsi ces dirigeants avides d’information.

Et dans l’ une des tirades les plus spectaculaires très témoins contre un dirigeant américain, ce rapport note, les blocs militaires globalistes UE ( OTAN ) Secrétaire général Jens Stoltenberg effectivement émis un avertissement sans précédent pour le président élu Trump déclarant que « faire cavalier seul est pas une option « .

avertissement choquant Secrétaire général Stoltenberg au Président élu Trump, ce rapport continue, est venu sur les talons d’un avertissement aussi magnifique délivré à Amérique’s nouveau chef des régimes Obama Secrétaire de la Défense Ash Carter qui fait lui a ordonné de ne pas coopérer avec laRussie .

Encore plus sombre est ce rapport détaillant que l’OTAN et les régimes d’ Obama du Pentagone peuvent effectivement essayer de commencer la troisième guerre mondiale avant que le président élu Trump peut même prendre le pouvoir -et comme en témoigne membre de l’ OTAN annonçant la Grande -Bretagne tout d’un coup , il a été de placer des batteries de haute précision à long aller missiles sur la frontière de la Russie pour la première fois depuis la guerre froide .

Ne pas être compris par ces élites mondialistes, les analystes Mofa dans cet état du rapport, est qu’ils sont incapables de voir ou de comprendre « du président élu Trump vrai pouvoir  » comme «  ils refusent de vivre dans le monde réel » , ils croient à tort qu’ils contrôlent et dont la plus grande crainte de Trump est sa capacité à « dire la vérité au pouvoir » , comme en témoigne lors de sa campagne quand il a fustigé ses bellicistes nations en les appelant à plusieurs reprises pour être le mensonge et de tromper les monstres qu’ils sont vraiment .

Et pas seulement la troisième guerre mondiale étant commencé par ces monstres globalistes occidentaux pour garder le président élu Trump de prendre lepouvoir si la Fédération est alarmé, ce rapport met en garde, mais aussi pour le lancement de l’American «  révolution pourpre  » menée par les forces loyales à la Hillary Clinton et dirigée par son principal soutien George Soros les actions contre les Etats-Unis ont traversé dans la trahison pure et simple pour son ayant déclenché son armée mercenaire engagé contre le peuple américain -et est délibérément couverte par les médias de la propagande américaine dominante .

Dans un exemple (de beaucoup) de Soros embauché des armées de mercenaires se déchaînent sur le peuple américain sans méfiance, ce rapport de détails,se sont produits hier à Chicago -où des milliers de manifestants de la révolution engagés ont été transportés par autobus depuis d’ autres parties de l’Amérique pour semer le chaos et la confusion .

Ce rapport MoFA conclut en notant le modèle statistique 2012 développé par russo-américain scientifique Peter Turchin (Professeur à l’Université du Connecticut dans les départements de l’ écologie et de biologie évolutive, anthropologie et mathématiques) montrent qu’il ya trois conditions sociales en place peu avant toutes les grandes flambées de violence sociale : une augmentation de la population d’ élite; une diminution du niveau de vie des masses; et d’ énormes niveaux de gouvernement endettement, toutes choses qui existent actuellement en Amérique montrant une grande vague de bouleversements sociaux et la violence révolutionnaire est fixé à avoir lieu aux États – Unis d’ici 2020 .

Tout ce qui reste à voir est – qui va gagner.

D’autres rapports de cette série comprennent:

France Maintenant In Terror Après Victorious Forces maçonniques Storm Donald Trump Retour À travers l’ Atlantique

La Russie met en garde contre US est maintenant une révolution Couleur « Zone active » en raison de Trump Victory

Gay Amant de Hillary Clinton « Camarades Terrorist » Attaques leader Freemason Donald Trump

Mormon Mafia et Jesuit Assassins Target leader Freemason Donald Trump

Donald Trump Forces Marco Rubio cible maçonniques-Jeb Bush « Cocaine Empire »

Donald Trump Forces maçonniques représailles contre Vatican, Tuer François Secrétaire

Forces maçonniques dirigé par Donald Trump Launch « bientôt être mortelle » American Coup d’état

Even more grim is this report detailing that both NATO and the Obama regimes Pentagon may actually try to start World War III before President-elect Trump can even take power

November 14, 2016

Europe Plunges Into Chaos After Bulgaria Praises Donald Trump For Freeing Their Nation 

Europe Plunges Into Chaos After Bulgaria Praises Donald Trump For Freeing Their Nation 

By: Sorcha Faal, and as reported to her Western Subscribers

An astounding Ministry of Foreign Affairs (MoFA) report circulating in the Kremlin today says that President-elect Donald Trump has freed yet another nation from the satanic tyrannical grip of Western globalists after European Union member Republic of Bulgaria voted yesterday to elect Major General Rumen Radev as their next president—and who upon his catastrophic defeat of the forces loyal to Prime Minister Boyko Borisov (who immediately resigned), praised President-elect Trump for “seeking more dialogue” with President Putin [Note: Some words and/or phrases appearing in quotes in this report are English language approximations of Russian words/phrases having no exact counterpart.]

According to this report, Bulgaria is one of the 28 member states of the European Union (EU) whose citizens (like those of the United States and Britain) revolted during their presidential election yesterday against the corruption, illegal immigration and poverty these Western globalists force upon every nation they take control of.

Fearing even worse to come because of the “wave of freedom” the election of President-elect Trump is now spreading across the Western world, this report continues, globalist EU leaders Berlin and Brussels demanded an emergency meeting yesterday after the Bulgarian vote on how to stop Trump—but which Britain, France and Hungary refused to attend showing that this globalist bloc is even now in the process of being destroyed. 

Causing even greater fear among EU globalists, MoFA diplomats in this report explain, is that unlike most conventional campaigns, which maintain basic outreach to the embassies of US partners ahead of the election, Trump’s advisers spurned EU diplomats’ efforts to meet, thus leaving these leaders grasping for information.

And in one of the most stunning tirades very witnessed against an American leader, this report notes, the EU globalist military blocs (NATO) Secretary-General Jens Stoltenberg actually issued an unprecedented warning to President-elect Trump stating that “going it alone is not an option”.

Secretary-General Stoltenberg’s shocking warning to President-elect Trump, this report continues, came on the heels of a likewise stunning warning issued to America’s new leader from the Obama regimes Secretary of Defense Ash Carter who actually ordered him not to cooperate with Russia. 

Even more grim is this report detailing that both NATO and the Obama regimes Pentagon may actually try to start World War III before President-elect Trump can even take power—and as evidenced by NATO member Britain suddenly announcing it was placing batteries of high precision long range missiles on Russia’s border for the first time since the Cold War. 

Not being understood by these globalist elites, MoFA analysts in this report state, is that they are unable to see or understand President-elect Trump’s “true power” as “they refuse to live in the real world” they mistakenly believe they control—and whose greatest fear of Trump is his ability to “speak truth to power” as evidenced during his campaign when he castigated his nations warmongers repeatedly calling them out for being the lying and deceiving monsters that they truly are.

And not just World War III being started by these Western globalist monsters to keep President-elect Trump from taking power should the Federation be alarmed about, this report warns, but also for the launching of the American “Purple Revolution” led by forces loyal to the Hillary Clinton and headed by her main supporter George Soros—whose actions against the United States have now crossed over into outright treason for his having unleashed his hired mercenary army against the American people—and is being deliberately covered up by the American propaganda mainstream media.

In just one example (of many) of Soros’ hired mercenary armies being unleashed upon the unsuspecting American people, this report details, occurred yesterday in Chicago—where thousands of hired revolution protesters were bused in from other parts of America to sow chaos and confusion. 

This MoFA report concludes by noting the 2012 statistical model developed by Russian-American scientist Peter Turchin (Professor at the University of Connecticut in the Departments of Ecology and Evolutionary Biology, Anthropology, and Mathematics) showing that there are three social conditions in place shortly before all major outbreaks of social violence: an increase in the elite population; a decrease in the living standards of the masses; and huge levels of government indebtedness—all of which currently exist in America showing a major wave of social upheaval and revolutionary violence is set to take place in the US by 2020.

All that remains to be seen is – who will win.

Other reports in this series include:

France Now In Terror After Donald Trump’s Victorious Freemason Forces Storm Back Across Atlantic

Russia Warns US Is Now A Colour Revolution “Active Zone” Due To Trump Victory

Gay Lover Of Hillary Clinton “Terrorist Comrade” Attacks Freemason Leader Donald Trump

Mormon Mafia and Jesuit Assassins Target Freemason Leader Donald Trump

Donald Trump Freemasonic Forces Target Marco Rubio-Jeb Bush “Cocaine Empire”

Donald Trump Freemason Forces Retaliate Against Vatican, Kill Pope Francis Secretary

Freemasonic Forces Led By Donald Trump Launch “Soon To Be Deadly” American Coup d’état

http://www.whatdoesitmean.com/index2164.htm

*

*

*

Nibiru_Final_Update.

*

*

Cliquez sur:

Nibiru

pour accéder à tous les Liens

*

*

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s