NIBIRU – HERCOLUBUS OU PLANÈTE ROUGE – Ce que j’affirme dans ce livre est une prophétie à très court terme – la fin de la planète est un fait pour moi je la connais. — — V.M. Rabolú – _ 08_07_2016.

08-07-2016

 

Nibiru

 

NIBIRU – HERCOLUBUS OU PLANÈTE ROUGE – Ce que j’affirme dans ce livre est une prophétie à très court terme – la fin de la planète est un fait pour moi je la connais. —— V.M. Rabolú – _ 08_07_2016.

 

HERCOLUBUS, LA PLANÈTE DE LA FIN DU MONDE –

HERCOLUBUS OU PLANÈTE ROUGE,

Hercolubus, planète appelée ainsi par les Sages de l’Antiquité, s’approche de notre Système Solaire. …

Planète appelée Nibiru par les Sumériens …

Ce que j’affirme dans ce livre est une prophétie à très court terme, parce que la fin de la planète est un fait pour moi, je la connais. Je ne suis pas en train de faire peur, mais en train de prévenir, car je suis angoissé pour cette pauvre Humanité ; les faits ne se font pas attendre et il n’y a pas de temps à perdre dans des choses illusoires. – V.M. Rabolú

Dédoublement Astral, autoconnaissance
et prophéties à propos d’Hercolubus,
la planète qui s’approche de nous.   – V.M. Rabolú

 

Hercolubus, la Planète rouge s’approche à nouveau – 

Hercólubus o Planeta Rojo 

*

HERCOLUBUS OU PLANETE ROUGE

Introduction

J’ai écrit ce livre avec beaucoup de sacrifice, étendu sur un lit, sans pouvoir me lever, ni m’asseoir mais, considérant le besoin qu’il y a d’avertir l’Humanité du cataclysme qui vient, j’ai fait réellement un grand effort. Ce message, je l’adresse à l’Humanité en ultime recours, parce qu’il n’y a plus rien d’autre à faire

1

Chapitre 1

Hercolubus, Planète Rouge

L’Humanité est obnubilée par les pronostics de ceux qu’on appelle faussement « hommes de science », qui ne font que la gaver de mensonges et qui défigurent la vérité. Nous allons parler d’Hercolubus, la Planète Rouge, qui s’approche de la Terre.

Les scientifiques, selon certaines versions l’ont déjà même mesurée. Elle aurait tel ou tel diamètre et ferait tant de tonnes, comme s’il s’agissait d’un jouet pour enfant, mais ce n’est pas comme ça : Hercolubus, la Planète Rouge est 5 à 6 fois plus grande que Jupiter, un véritable géant, et il n’y a rien qui puisse l’arrêter ou la dévier.

Les terriens croient que c’est un jouet, alors que c’est vraiment le début de la fin de la planète Terre. Elle est déjà là. Ceci, les autres mondes de notre système solaire le savent parfaitement et il y a chez eux le véhément désir de nous aider à éviter le cataclysme, mais personne ne pourra l’arrêter, car ceci est le châtiment que nous méritons, pour en finir avec toute cette perversité.

Je fais savoir qu’Hercolubus est une création, un monde comme le nôtre. Une Humanité l’habite, aussi perverse que celle d’ici. Chaque planète, chaque monde a son Humanité. Que ces messieurs les scientifiques n’aillent pas croire qu’ils vont pouvoir attaquer cette planète et la désintégrer, parce que là-bas, ils possèdent aussi leurs armes, et ils peuvent répondre et nous faire disparaître d’un moment à l’autre. Si jamais ils les attaquent, ils vont se défendre et alors, la fin n’en sera que beaucoup plus rapide.

Il se trouve que de par le va-et-vient de la vie, tout retourne à son début ou à sa fin. Dans le continent Atlante il en fut de même, mais avec moins d’intensité. Aujourd’hui, avec le retour de ces événements, notre planète ne supporterait même pas de passer très près de l’autre sans voler en éclats. Ceci, les hommes de science l’ignorent car ils se croient très puissants avec leurs armes, capables de détruire un tel géant, mais ils se trompent lourdement.

Ce qui va se passer dans très peu de temps, c’est la désintégration de la fameuse « Tour de Babel » qu’ils ont construite. Ils l’ont terminée et maintenant arrivent les conséquences négatives pour toute l’Humanité.

Ceci, les scientifiques peuvent le nier avec leurs théories, comme ils l’ont déjà fait et sont en train de le faire : ils défigurent la vérité rien que par orgueil, vanité et désir de pouvoir. Ils vont en rire comme des ânes en train de braire, parce qu’ils sont incapables de mesurer les conséquences de ce qu’ils ont fait : ils ont criblé la planète de bombes atomiques pour s’en emparer, sans tenir compte qu’il existe Dieu et sa Justice qui écrasera tout. Aux bêtes, on ne peut pas leur parler de Dieu parce qu’elles se mettent à braire et elles le renient par leurs actes, elles se prennent pour des dieux mais ce n’est pas comme ça.

Ces fausses « grandes puissances », comme on les appelle maintenant, tomberont en ruines aussi bien économiquement que moralement, parce que l’argent va disparaître dans très peu de temps et

2

elles seront exterminées par la faim et la misère. Elles ne supporteront pas une forte secousse et seront pétrifiées de peur et de terreur. Elles se rendront compte alors, véritablement, qu’il existe la Justice Divine pour châtier la perversité.

Ce qui se passe aujourd’hui, c’est que tout le monde est occupé à chercher de l’argent à tout prix. C’est exactement ce qui s’est passé dans l’Atlantide. Le dieu de cette époque était l’argent que les religions représentent comme un veau d’or. De la même manière, à cette époque-ci l’argent est le dieu et, bien sûr, les gens sont totalement dans l’erreur.

Les riches qui hurlent si fort en ce moment, de par leur pouvoir, seront les plus malheureux parce qu ils ne pourront rien faire, même en ayant d’énormes quantités d’argent, puisqu’il n’y aura personne pour leur vendre ni pour leur acheter quoi que ce soit. Ils se mettront à genoux et ils pleureront en mendiant un plat de nourriture, et ils hurleront comme des chiens.

Quand Hercolubus se rapprochera davantage de la Terre, au point de former une paire avec le Soleil, des épidémies mortelles commenceront à se répandre sur toute la planète et les médecins, ou la science officielle, ne sauront pas de quelles maladies il s’agit ni comment les guérir. Ils seront complètement impuissants face aux épidémies. La vie sur notre planète commencera à disparaître et alors les hommes devront manger les cadavres de leurs semblables, poussés par une faim et une chaleur insupportable.

Le moment de la tragédie arrivera, de l’obscurité : séismes, tremblements de terre, raz de marées. Les êtres humains se déséquilibreront mentalement du fait de ne pouvoir ni manger ni dormir et, à la vue du danger, ils se jetteront dans le vide en masse, devenus complètement fous.

Cette race va disparaître. Il ne restera pas de vie sur la planète et les terres s’enfonceront dans l’océan parce que l’Humanité a atteint la perversité la plus grande : elle veut désormais faire passer le mal à d’autres planètes et ceci, on ne va pas le lui permettre.

Les scientifiques et le monde entier sont pris de panique, alors que la destruction n’a pas encore commencé, mais la crainte de Dieu n’existe chez aucun terrien. Ils croient qu’ils sont maîtres et seigneurs de la vie, qu’ils sont puissants, or ils vont voir maintenant qu’il y a vraiment une Justice Divine qui nous juge selon nos actes.

Ce que j’affirme dans ce livre est une prophétie à très court terme. La fin de la planète est un fait pour moi, je la connais. Ce n’est pas pour faire peur, mais pour prévenir, car je suis plein d’angoisse pour cette pauvre Humanité ; vu que les faits ne se font pas attendre, et qu’il n’y a pas de temps à perdre dans des choses illusoires.

3

Chapitre 2

Les Essais Atomiques et l’Océan

Nous sommes dans une impasse.

Nous venons de parler d’Hercolubus, plutôt de façon superficielle, sans trop approfondir pour ne pas faire peur, pour ne pas alarmer les gens. Nous allons voir maintenant un autre danger mortel et destructif que personne ne parviendra à contenir : les essais atomiques dans l’océan.

Il y a de grandes formations de crevasses, le long des mers, extrêmement profondes, qui sont déjà en train de faire contact avec le feu de l’intérieur de la Terre à cause, précisément, des essais atomiques que les scientifiques et les grandes puissances, qui se croient des « grandes puissances », sont en train de faire sans mesurer les conséquences des barbaries qu’ils ont commises et qu’ils sont en train de commettre contre la planète et contre l’Humanité.

Le feu de l’intérieur de la Terre est déjà entré en contact avec l’eau et de ce fait, apparaissent les cyclones que ces messieurs des Etats-Unis appellent le Phénomène « El Niño ». Ce n’est pas « El Niño », c’est le contact du feu de la Terre avec l’eau, qui se répand par l’océan. Avec le développement des crevasses, il surgira des raz de marées, des tremblements de terre, des choses épouvantables dans l’eau et sur la terre. Il n’y aura pas une seule ville côtière qui ne soit rasée et commencera alors l’engloutissement de notre planète dans l’océan car l’axe de la Terre est déjà déplacé à cause de tous les essais qu’ils sont en train de faire.

L’axe de la Terre est déjà hors de sa position et avec les séismes, les tremblements de Terre, les raz de marées, il finira par se déboîter, et viendra alors l’ensevelissement. N’allez pas croire, cher lecteur, que le monde sera submergé d’un coup. C’est un processus long, lent, angoissant et douloureux que l’Humanité devra subir. Elle sera engloutie dans l’océan morceaux par morceaux, jusqu’à ce que sa fin arrive.

Ces messieurs les scientifiques ne mesurent pas les atrocités qu’ils ont faites contre la Création.

Ils seront victimes de leur propre invention. Il existe déjà des monstres, des bêtes sauvages au fond de la mer, qui se sont alimentées avec l’énergie atomique, et le réchauffement des eaux les fera sortir à la recherche d’un refuge. Elles arriveront aux villes côtières et dévasteront tout : les maisons, les immeubles, les embarcations et les gens, car ces bêtes sauvages qui ont été engendrées avec de l’énergie atomique, sont atomiques. Par conséquent, les balles tridimensionnelles n’auront pour effet que de les rendre encore plus furieuses. Ce que je dis là arrivera à court terme.

Et ceci n’est pas tout. Du bouillonnement des eaux de la mer en contact avec le feu de l’intérieur de la Terre, surgira une impressionnante quantité de vapeur. Les avions ne pourront plus voler, ni les bateaux naviguer et ces vapeurs couvriront la lumière du soleil. L’obscurité totale arrivera et la vie de notre planète se terminera. Je ne vous conseille pas, aimables lecteurs, de changer de lieu de résidence, car il n’y a aucun endroit où aller.

4

Les hommes de science ignorent toutes ces conséquences qu’ils ont provoquées avec leurs explosions atomiques, avec leurs essais dans l’océan. Ainsi donc, aussi savants soient-ils, ce sont des ignorants, des bêtes sauvages, à qui il importe peu d’inventer des engins pour détruire l’humanité et se détruire eux-mêmes.

Dans la mesure où l’énergie atomique a contaminé la mer toute entière et les animaux qui y habitent, il est logique qu’en nous alimentant de poissons ou avec certains animaux marins, nous contaminons aussi notre organisme. Il est donc conseillé de ne pas en manger.

Comme c’est un corps vivant, la mer inspire et expire. En expirant, elle contamine l’oxygène que nous respirons, et toute la végétation. Il se produira des altérations dans l’organisme humain. A cause de cette contamination générale, des bébés monstrueux naîtront et cela alarmera le monde entier.

En regardant notre planète depuis des dimensions supérieures, on constate que là-bas, elle a disparu. Ce que nous voyons, c’est un bourbier jaunâtre, comme si l’on faisait bouillir, dans une casserole, un peu de terre avec de l’eau. On ne voit plus aucune espèce de vie, ni végétale, ni animale, ni humaine. Tout est mort. Il ne manque plus que cela se cristallise dans la Troisième Dimension ou monde physique, et alors la vie commencera à disparaître de la carte, car tout arrive du haut vers le bas.

Les scientifiques, les intellectuels riront aux éclats de tout ce que je dis ici, comme des mulets en train de braire, mais quand le moment arrivera, ils seront les plus lâches, ils pleureront sans savoir quoi faire ni où aller.

Alors, qu’attendons-nous de l’Humanité ? Nous attendons sa fin. Ces messieurs qui s’appellent faussement des scientifiques, sont effectivement des scientifiques, mais destructifs, pas constructifs, parce que la science, ils l’utilisent pour détruire tout ce qui est en vie.

Je leur demande, à ces hommes de science qui braient si rudement, quelle formule pourraient-ils trouver pour échapper à ces problèmes qui menacent de détruire l’Humanité et la planète ? Il n’y a pas de formule, si ce n’est attendre le cataclysme. Ou alors, s’ils ont une formule efficace, seraientils si aimables de nous la faire connaître ?

5

Chapitre 3

Les Extraterrestres

J’ai vu des films, des revues de ces messieurs des Etats-Unis, qui veulent « cacher la lumière du soleil avec un doigt ». Ils se trompent. Quant à moi, ils ne vont pas me mettre un bandeau sur les yeux, et encore moins me faire croire à leurs stupides théories et à leurs fictions grotesques, comme ils sont en train de le faire avec l’Humanité.

Tout comme ils sont en train de le faire avec Hercolubus qui s’approche rapidement de la Terre, en le minimisant et en osant même en donner le poids et les dimensions, ils ont fait de même avec les extraterrestres : ils les ont déformés comme des gorilles, comme des animaux. Ceci est un énorme mensonge. C’est 100% faux, car les habitants des autres planètes de notre système solaire et de notre galaxie, sont des surhommes et des sages.

J’ai été en relation directe à de nombreuses occasions avec les extraterrestres. Je suis allé sur Vénus et sur Mars en me déplaçant avec mon Corps Astral, consciemment, et je peux certifier, témoigner, que ces habitants sont merveilleux. Je ne trouve pas de mots suffisants pour décrire la sagesse, la culture et la vie angélique qu’ils mènent.

La Vie sur Vénus

Les vénusiens ont des corps parfaits : le front large, ample, les yeux bleus, le nez droit, les cheveux blonds et une intelligence surprenante. Ils mesurent environ entre 1 mètre 30 et 1 mètre 40, il n’y a pas de gens plus grands ou plus petits. Il n’y a pas non plus des gens ventrus ou défigurés, ils ont tous des formes angéliques : c’est la perfection chez les hommes et les femmes car il s’agit d’une planète avec une humanité ascendante, supérieure. Là-bas, on ne voit pas de monstres comme ici.

Ils utilisent un large ceinturon plein de boutons rouges, bleus et jaunes tout autour, qu’ils allument et éteignent comme une lampe. Quand ils se voient en danger, ils appuient sur un bouton principal, qui pourrait être représenté par la boucle que nous avons, nous, sur nos ceinturons. En appuyant dessus, il se forme instantanément un cercle de feu capable de désintégrer une balle et tout ce qui passerait autour.

J’ai vu également une arme de poche, manuelle, grande comme un paquet de cigarettes, qui, en appuyant simplement sur un de ses boutons, peut faire voler en éclats une colline, aussi grande soitelle et la faire disparaître. Que ferait un terrien avec une arme comme celle-là ?

Quand on va leur poser une question, ils vous donnent déjà la réponse sans avoir besoin de bouger les lèvres, dans n’importe quelle langue que ce soit, parce qu’ils parlent toutes les langues à la perfection. Ils possèdent le Don des Langues.

Quand on discute avec un vénusien, les autres continuent de vaquer à leurs affaires, à leurs occupations, sans y faire attention. Ils ne sont pas comme nous qui nous entassons les uns sur les

6

autres pour regarder ou critiquer quelqu’un qui a un défaut physique. Je me suis regardé là-bas, sur Vénus, et j’ai eu honte de moi en comparant mon physique au leur. On se sent comme un gorille, mais personne ne fait attention à ça. Tout le monde passe sans manifester la moindre surprise comme s’il ne s’en rendait pas compte. C’est une culture inouïe.

Je vais décrire, maintenant, comment est la terre, la nature, sa forme de vie et comment, eux, ils travaillent.

La terre de Vénus n’est pas compacte comme la nôtre, ni lourde, c’est une terre légère, délicate. Quant aux pierres, nous pensons à celles de notre planète, mais elles ne sont pas comme ça. Il y a des pierres grandes et des petites, il y a de tout, mais elles n’ont pas le poids de celles d’ici. Elles ne sont pas denses. Il est possible de soulever une pierre qui pèserait des centaines de kilos ici. Là-bas, elle ne pèse rien du tout, quelques livres, parce qu’elles sont légères et faites d’une substance délicate.

Les arbres ne sont pas gigantesques. Il n’y a pas d’épines dans la végétation. Dans la forêt, il n’y a pas de lianes qui entravent la marche. On peut partir à la montagne sans avoir besoin d’emporter une machette ou un couteau, car il n’y a rien à couper. Il n’y a aucun danger nulle part.

Les arbres fruitiers sont plantés jusque sur les terrasses des maisons, dans des pots, avec une terre bien fumée pour qu’ils donnent des fruits. Là-bas, personne ne prend un fruit comme ça, parce que ça lui chante. Non, ils attendent qu’ils soient à point, qu’ils soient mûrs. Ils les prennent avec un appareil, sans les toucher avec les mains. Ils sont acheminés par des conduits jusqu’à des bacs d’eau très propre qui tourbillonne, où ils reçoivent un lavage spécial. Après être lavés, ils sortent par d’autres conduits et vont jusqu’à des machines où ils sont pulvérisés. De là, ils passent à un autre récipient où on leur ajoute des vitamines ; pas des vitamines chimiques mais des vitamines naturelles. Tout ceci est ensuite empaqueté hermétiquement et constitue un de leurs aliments.

Quant à la mer, je crois qu’on va comparer la nôtre avec la leur, or, il s’avère que leur mer est toute bleue, comme une lagune tranquille, immobile, sans vague. On peut y voir la profondeur sans avoir besoin d’aucun appareil.

Les poissons sont extrêmement doux, paisibles, et n’ont peur de personne. Les vénusiens ont des secteurs de la mer où ils alimentent les poissons avec beaucoup de vitamines et quand ils ont besoin d’en manger un, ils regardent lequel est le plus grand ou celui qu’ils veulent utiliser, ils introduisent alors un filet, avec précaution, sans maltraiter les autres poissons ou les effrayer. Ils les retirent ensuite et leur enlèvent les viscères.

Aussitôt, au moyen de poulies, ces poissons sont conduits jusqu’à un bac d’eau très propre qui tourbillonne et ils reçoivent un unique lavage. Tout ceci sans les toucher avec les mains. De là, ils passent dans des machines où ils sont pulvérisés. On ajoute enfin, à ce poisson, des vitamines naturelles, ce qui constitue un autre de leurs aliments, avec les légumes, car là-bas, personne ne mange aucun type de viande.

Il existe ce qu’on pourrait appeler des restaurants, pour que le lecteur puisse mieux comprendre, où on peut aller et s’installer à une table. Comme là-bas tous les habitants lisent dans les pensées, il n’y

7

a pas besoin de demander la nourriture qu’on désire. L’assiette arrive sans avoir besoin de dire un mot. Ils n’ont pas non plus l’habitude d’utiliser les remerciements et toutes ces formules comme nous le faisons ici. Là-bas, quand on a mangé, on se lève de table et il n’y a pas à demander combien ça coûte, ou combien on doit, ou dire : « Merci beaucoup ». Tout le monde remercie d’un petit signe de tête.

Les magasins de vêtements sont exactement pareils. Quand ils veulent se changer, ils vont à un magasin et on leur donne tout de suite les habits et les chaussures. Ils peuvent appuyer sur un bouton, au mur, et sur place, il se forme une chambre obscure où la personne peut se changer et se doucher si elle veut : en appuyant sur un autre bouton, un jet d’eau apparaît. Elle donne ensuite les habits qu’elle vient de s’enlever pour qu’ils reçoivent un nettoyage spécial. Il n’y a pas de distinction pour les vêtements ou les chaussures, ils sont uniformes pour tous.

Là-bas, personne n’a de maison. Quand un couple de vénusiens a sommeil ou veut se reposer, ils appuient sur un bouton d’une maison ou d’un édifice, où il se forme alors une chambre obscure. Ils appuient sur un autre bouton et le lit apparaît. Il n’y a pas besoin de dire : « Ceci est à moi ». Ça appartient à celui qui en a besoin, sans avoir à demander la permission à personne.

Les rues sur Vénus ne sont pas comme les nôtres. Les avenues circulent comme un tapis roulant d’ici. Il n’y a aucun type d’accident parce que tout est en ordre et les véhicules sont des platesformes très belles et très décorées. Ce sont elles qui se déplacent. Quand elles arrivent à destination, c’est la plate-forme qui s’abaisse avec ses passagers et le reste : ce ne sont pas les personnes qui descendent, c’est la plate-forme. Elle remonte bientôt à nouveau, chargée de nouvelles personnes et continue son voyage. Ces rues se déplacent grâce à l’énergie solaire. Toutes les machines fonctionnent à l’énergie solaire. Ils n’utilisent pas de gazole ou d’essence ni rien qui pollue. C’est pour cela qu’il n’y a pas de pollution.

Pour faire les maisons ou les édifices, ils ne montent pas, comme nous ici, qui grimpons à de nombreux mètres de hauteur pour travailler. Ils travaillent tous au sol. La première des choses qu’ils font, c’est la terrasse de l’immeuble, puis, au moyen de cylindres, ils soulèvent cette dalle et continuent de construire le niveau d’en dessous. Quand il est terminé, ils soulèvent le tout, à nouveau, avec les cylindres et continuent ainsi de suite en fonction de la quantité d’étages qu’ils veulent faire, sans s’exposer à des accidents.

Les vénusiens, hommes et femmes, travaillent deux heures par jour, chacun dans sa profession. Là- bas, il n’y a pas d’argent et personne n’est propriétaire de quoi que ce soit. Tout le monde a droit à tout, et tous travaillent pour tous. Il n’y a pas de « monsieur un tel » car il existe vraiment l’égalité. La loi, c’est de travailler deux heures par jour pour qu’il n’y ait pas de famine ou de misère.

Avec les pouvoirs et facultés qu’ils ont, ils font travailler la Nature : ils font pleuvoir quand ils le veulent, ils font sortir le Soleil ou ils le cachent quand ils veulent. Ce n’est pas comme nous qui sommes sous le joug de la Nature.

Les permis n’existent pas : « Donnez-moi la permission de voyager jusqu’à une autre planète ». Non, là-bas, chaque vénusien peut prendre un vaisseau spatial de la gare où il se trouve, et aller où il veut : soit sur une autre planète ou dans d’autres galaxies, sans consulter personne. Il y a une totale

8

liberté. A condition, à son retour, de laisser le vaisseau là où il l’a trouvé, pour qu’un autre puisse s’en servir. Il n’y a aucune frontière, ni aucune paperasserie.

Je fais savoir que sur Vénus il n’y a pas de famille comme sur notre planète. Là-bas, il y a seulement des couples. Ils n’ont pas d’église ni de curé pour les marier. Ils s’unissent avec leur âme sœur ou leur « moitié », comme on dit, qui est le complément de chaque être humain. Il n’y a aucune espèce de religion. La religion c’est le respect mutuel ; respect envers la vie et envers les autres.

La fornication n’existe pas comme ici car les terriens sont pires que des bêtes. Là-bas, ils utilisent ce que la Gnose enseigne : La Chasteté Scientifique ou Transmutation des Energies. C’est pour cela qu’ils peuvent prolonger leur vie autant qu’ils veulent, parce que l’énergie c’est notre propre vie. En revanche, sur notre planète on voit la vieillesse chez les gens à un âge très précoce, à cause de la fornication.

Quand on leur serre la main, on sent une décharge électrique qui vous secoue comme si on prenait le courant. C’est parce qu’ils ont beaucoup d’énergie. Ils ne sont pas fornicateurs comme ici. Cette énergie, c’est la Chasteté Scientifique qui la leur donne.

Ils s’unissent sexuellement pour créer un enfant, sans l’acte fornicateur: Avec un seul spermatozoïde qui s’échappe, c’est suffisant pour donner un corps physique à une âme qui désire venir se préparer. Il n’y a pas de dégénérescence sexuelle comme il y en a ici, où ces messieurs les curés vont même jusqu’à marier des homosexuels. Chez eux l’homosexualité n’existe pas. Ce sont des hommes véritables et des femmes véritables. Toutes ces atrocités sexuelles ne se voient que sur notre planète. Sur les autres, on sait se reproduire sans tomber dans la fornication.

Quand un enfant naît, il est emmené dans une clinique, avec toutes les précautions d’usage, où il reçoit une alimentation spéciale, jusqu’à ce qu’il ait l’âge d’étudier. Quand il a atteint l’âge de commencer à se préparer, il va au collège. C’est un immense atelier où il apprendra tout ce qu’il faut, par la pratique. Pour étudier la vocation que cette âme porte en elle, les directeurs de ce collège lui enseignent à manipuler des machines et ils laissent l’enfant développer les idées qu’il porte en lui.

Quand il a des idées pour fabriquer quelque chose, les professeurs ou les maîtres l’aident à compléter ses idées jusqu’à ce qu’il fasse l’appareil qu’il veut faire, et ils font toujours ainsi avec toute l’Humanité. Ceci pour dire que sur Vénus il n’y a pas d’ignorant. Tout le monde est préparé pour l’élévation matérielle et spirituelle.

La Vie sur Mars

La vie sur Mars est exactement la même que celle de Vénus, il y a de la liberté en tout. Les martiens peuvent se déplacer dans tous les recoins de la planète sans avoir besoin de papiers, de passeport ni de quoi que ce soit, et sans la permission de personne. Là où ils arrivent, il y a de quoi dormir, manger et des vêtements pour se changer, à n’importe quel endroit sur Mars. Autrement dit, où qu’ils soient, ils trouvent ce dont ils ont besoin, car il n’y a pas de frontières et la liberté est totale. Il en est ainsi sur toutes les autres planètes de notre Système Solaire.

9

Le martien a un corps plus costaud que le vénusien, d’apparence plus drastique, parce qu’il appartient au rayon de la force.

Sur Mars tout le monde utilise un uniforme de soldat avec son bouclier, son casque, son armure et tout cet équipement de guerre est fait d’un matériau semblable au bronze. Ils se sont distingués ainsi parce que ce sont des guerriers 100 %, mais pas des guerriers au sens où nous l’entendons ici. Il n’y a pas de guerre entre eux et avec les autres planètes non plus. Leur guerre à eux, c’est contre le mal. Ils se battent contre le mal, pas les uns contre les autres.

Je fais savoir que sur ces planètes personne n’utilise la force brute pour travailler, comme dans notre monde. Personne ne transpire. Ils n’arrivent pas à la fatigue, parce que là-bas, ce sont les machines qui travaillent. Elles fonctionnent toutes à l’énergie solaire. Eux, ce qu’ils font, c’est conduire ou manipuler ces machines au pilotage desquelles ils se relayent. Tout cela fonctionne grâce à la haute science qu’ils possèdent.

Les extraterrestres sont si puissants qu’ils naissent, grandissent et meurent à volonté. Quand ils sont fatigués d’avoir un corps physique depuis déjà de longues années et qu’ils veulent en changer, ils meurent et le mettent dans une cavité qu’il y a dans les murs, exactement de la même taille que la leur. Ils ferment une petite porte et appuient sur un bouton et, en quelques minutes, il est réduit en cendres. S’il n’est pas totalement mort, alors le bouton ne fonctionne pas et ils le retirent pour qu’il termine de mourir. Là-bas il n’y a pas de cimetières, ils jettent les cendres au pied d’un arbre ou bien ils les enterrent. Personne ne pleure parce que quelqu’un est mort. La mort pour eux, c’est comme changer de vêtement, rien de plus.

Dans ces mondes, il n’y a pas d’involution dans les plantes, chez les animaux, dans l’Humanité ou sur la planète. Tout va vers le haut. En revanche, ici, nous allons vers le bas en tout, y compris la planète, car les faits sont en train de le démontrer. Il n’y a pas de fléaux non plus, comme les mouches ou les moustiques qui nuisent à la santé, ni de menaces de reptiles.

La loi sur Mars et sur les autres planètes, c’est le respect mutuel entre les hommes, le respect envers la vie et envers toute chose. Ils respectent le libre arbitre de chaque personne. Ce n’est pas comme chez les terriens qui veulent s’emparer du monde à coup de revolver et de menaces. Ils se trompent lourdement ces messieurs les Américains avec leurs films et leurs revues.

Donc ici, j’ai décrit un peu la vie sur Mars, pour faire voir aux Américains qu’ils ne savent rien de la vie sur d’autres mondes quand ils nient la vie sur Mars et sur les autres planètes.

Je n’utilise pas de télescopes ou des appareils sophistiqués pour me rendre compte de l’Univers. Je sais diriger mes corps internes de façon complètement volontaire et consciente. La Gnose m’a remis les clefs. J’ai mis en pratique ce qu’on m’a enseigné et le résultat est celui-là : Connaître, parce que celui qui connaît c’est celui qui a de la Connaissance ; celui qui n’a pas de Connaissance, c’est celui qui parle de ce qu’il ne connaît pas. Dans la pratique, on ne peut rien comparer à la Gnose : elle dépasse toutes les barrières et tous les obstacles qui se présentent.

10

Les Vaisseaux Interplanétaires

Nous allons aborder, sommairement, le sujet des vaisseaux interplanétaires que les scientifiques ignorent. Ils mettent en doute l’existence de tels vaisseaux et en font également douter l’Humanité.

Les vaisseaux interplanétaires fonctionnent tous à l’énergie solaire. Ils sont faits d’un matériau qui n’existe pas ici, qui résiste aux balles et à tout. Ils sont monoblocs. Ils n’ont pas de soudures, d’attaches ou de rivets, et se conduisent au moyen de boutons.

Ils ont deux tubes horizontaux faits d’un matériau qui n’existe pas sur notre planète, léger, semblable à de l’aluminium mais plus brillant et plus résistant. Ces tubes traversent le vaisseau de l’avant vers l’arrière. L’énergie solaire rentre par l’avant, et sort, brûlée, par l’arrière, en formant ces traînées de feu que les vaisseaux laissent derrière eux partout où ils passent.  

Ils ne sont pas tous de forme ronde, il y a un modèle allongé, en forme de cigare, capable de transporter des centaines de personnes. Ils n’ont donc pas tous la même forme ni la même taille. Ce sont les véhicules de transport des autres planètes. Les équipages de ces vaisseaux communiquent entre eux télépathiquement, sans avoir besoin de téléphone, de télévision, ni rien de ce genre. Ils ont tous leurs facultés éveillées.

Prenons maintenant ces terriens qui braient si rudement comme ces messieurs les Américains ou les autres grandes puissances, qui croient être les seuls à savoir, qu’est-ce qu’ils font ces pauvres ignorants, qui ne connaissent pas véritablement les merveilles qui existent sur d’autres planètes ?

Les vaisseaux interplanétaires des extraterrestres sont prêts. Ils sont préparés pour partir à la rescousse de toutes les personnes qui travaillent avec la formule qui est donnée dans ce livre. Ils le savent, il n’y a pas besoin de les appeler parce qu’ils nous connaissent de l’intérieur et de l’extérieur. Le sauvetage se fera avec les vaisseaux quand le moment arrivera. Ceux qui y parviendront sont très peu. On peut les compter sur les doigts de la main, car personne ne veut travailler. On canalise tout vers le mental et du mental il ne sort que des théories car c’est le propre ego qui les sort. Or ici, ce dont nous avons besoin, c’est de faits : commencer une fois pour toutes le travail que nous avons à faire.

Je fais ce récit pour que tout le monde sache la vérité une bonne fois pour toutes : nous ne sommes pas les seuls habitants de notre système solaire, et de notre galaxie, mais nous sommes les plus bas. Et ces pays qui se croient les grandes puissances, qui savent tout, par leurs agissements n’en démontrent pas moins le contraire. Par les atrocités qu’ils commettent contre eux-mêmes et contre les autres, le genre d’humanité que nous sommes apparaît au grand jour. Qu’ils ne viennent pas me raconter ces balivernes qu’ils ont l’habitude d’inventer eux, parce que moi je sais.

C’est pour cela que j’écris ce livre, pour que l’Humanité se rende compte comment ces messieurs les Américains et les scientifiques la maintiennent enveloppée dans un tissu de purs mensonges et de menaces. Ce que je dis, je le maintiendrai toujours, et je mourrai s’il le faut pour défendre la vérité.

11

Chapitre 4

La Mort

Ce chapitre s’intitule ésotériquement « La Mort », parce que celui qui commence à désintégrer ses défauts commence à sortir du cercle où est enfermée toute l’Humanité. A tel point, que lorsqu’on veut l’inciter à commettre un méfait, les autres disent : « Il sert à rien celui-là, il est mort ! » parce qu’il ne suit pas le même chemin que le reste de l’Humanité.

Tout être humain a en lui une Etincelle Divine qui s’appelle Ame, Bouddhata ou Essence. Elle a plusieurs noms, mais en réalité, c’est une étincelle divine qui nous impulse et nous donne de la force pour entreprendre un travail spirituel, comme celui que je suis en train de vous enseigner. Cette Essence ou Ame est emprisonnée dans toutes nos méchancetés, défauts ou mois psychologiques que l’on appelle ésotériquement « Ego ». Ce sont ces mois qui ne la laissent pas se manifester librement, parce que ce sont eux qui vocifèrent continuellement et prennent le commandement de la personne.

Avec le travail de la désintégration des défauts, elle grandit, se fortifie et se manifeste avec plus de clarté, avec plus de force. Elle se transforme en Ame.

Je vais prendre un exemple : un arbre est maintenu debout par ses racines principales, mais elles ne l’alimentent pas, elles ne font que le soutenir contre les vents et l’empêchent de tomber de par son propre poids. En revanche, ce sont les toutes petites raciness qui se répandent à la surface de la terre qui absorbent la sève pour l’alimenter.

Notre Ego à nous, ou de l’Humanité, est exactement pareil. Les grosses racines qui soutiennent l’arbre symbolisent les défauts capitaux comme la luxure, la vengeance, la colère, l’orgueil et d’autres encore. Les petites racines représentent les détails : ces toutes petites manifestations qui appartiennent à tel ou tel défaut, dont nous ne croyons d’ailleurs pas que ce sont des défauts, mais qui constituent pourtant l’alimentation même de l’ego. Il s’alimente avec tous ces détails infimes que nous avons en grande quantité.

Il faut commencer à nous auto-observer pour voir les milliers et milliers de détails négatifs que nous avons. Ce sont eux qui soutiennent l’arbre. Voilà le travail que doit faire quiconque veut se sauver du désastre qui arrive : se mettre à supprimer à cet arbre sa source d’alimentation que sont les radicelles. On doit commencer à désintégrer sérieusement des détails négatifs comme les mauvaises pensées, la haine, l’envie, la jalousie que l’on ressent contre d’autres personnes, l’ambition, prendre des pièces de monnaie ou des choses insignifiantes, dire des mensonges, prononcer des paroles pleines d’orgueil, la cupidité, bref, toutes ces choses qui, au fond, sont négatives.

Il y a une autre étincelle divine en nous qui s’appelle la Mère Divine, dont la mission est de désintégrer les défauts avec une lance qu’elle possède. Quand on voit un détail, aussi infime soit-il, on doit demander à notre Mère Divine interne : « Ma Mère, enlève-moi ce défaut et désintègre-le avec ta lance ». Et elle le fait alors parce que c’est sa mission : nous aider de cette façon à nous libérer, petit à petit, et ainsi l’arbre ne grandit plus. Au contraire, il maigrit de plus en plus, et il sèche.

12

Ce que j’enseigne ici doit être mis en pratique, dans les faits : où que l’on aille, que l’on soit en train de travailler, ou en train de faire quoi que ce soit, on doit faire attention au mental, au cœur et au sexe. Ce sont les trois centres par lesquels tout défaut se manifeste, et quand l’un d’eux se manifeste, au travers de n’importe lequel de ces trois centres, on demande immédiatement à la Mère Divine de procéder à sa désintégration.

Avec ce travail, de la mort de l’ego, que je suis en train d’indiquer, on acquiert la Chasteté Scientifique et on apprend à aimer l’Humanité. Celui qui ne travaille pas avec la désintégration des défauts ne pourra jamais parvenir à la Chasteté, ni sentir de l’amour pour les autres, parce qu’il ne s’aime pas lui-même.

La désintégration des défauts et le dédoublement astral sont les seules et uniques formules existantes pour être sauvé.

13

Chapitre 5

Le Dédoublement Astral

Cher lecteur :

Comme nous parlons de l’astral, je voudrais vous demander si vous avez rêvé de personnes qui sont mortes depuis des années, de personnes et d’endroits que vous ne connaissez pas physiquement. Ce que l’on appelle de façon commune et courante les rêves : « La nuit dernière j’ai rêvé de telle chose ». Mais personne ne se pose la question : « Tiens, comment se fait-il que je rêvais d’autres endroits, si mon corps physique était dans mon lit en train de se reposer ? ». En fait, il s’agit là du Plan Astral, ou Cinquième Dimension, où le poids et la distance n’existent pas.

Le Corps Astral appartient à cette dimension, un corps exactement identique au corps physique, énergétique, qui se déplace à de grandes vitesses, comme la pensée, et qui a des capacités pour effectuer toutes les recherches qu’on veut dans l’Univers.

Dans la Cinquième Dimension, nous nous déplaçons, nous faisons des recherches, nous couvrons ce que sont les Anges, la Vierge et toutes les Hiérarchies qui se déplacent, parlent et enseignent une Sagesse qui n’est pas écrite dans les livres, qui est hors de portée du mental humain. Quand quelqu’un veut connaître par lui-même ce qu’on appelle l’Occultisme, là-bas on le connaît, et cela cesse d’être quelque chose d’occulte, de caché.

Ce qui nous intéresse, ce n’est pas de sortir du corps de façon inconsciente, endormie, mais au contraire, sortir consciemment du corps physique et se déplacer de façon pleinement volontaire. Donc, cher lecteur, si vous mettez en pratique la sortie en astral, je vais vous donner des mantras que j’ai essayé, et dont je sais qu’ils donnent des résultats positifs. Un mantra est un mot magique qui nous permet de sortir du corps physique et d’y retourner en pleine conscience.

Vous vous allongez, vous relaxez votre corps et vous prononcez ces mots magiques, trois à cinq fois de façon verbale, puis vous continuez à les répéter de façon mentale. Quand vous sentirez qu’un courant traverse tout votre corps, des pieds à la tête, comme si vous perdiez la force, et qu’une paresse vous envahit au point que vous ne voulez plus bouger, vous devez alors vous lever avec une extrême précaution, sans vous secouer, vous mettre debout et faire un petit saut et d’un coup, vous resterez suspendu dans l’air.

Quand vous vous verrez en train de flotter avec le corps astral, n’allez pas ressentir de la peur, de la surprise ou beaucoup de joie : ceci, tous les êtres humains le font et il ne leur est rien arrivé. Ce qui se passe, c’est qu’ils sortent de façon inconsciente et ils ne font pas les choses de façon volontaire.

Nous avons tous notre Esprit Divin, qu’on appelle le Père. Dès que vous vous verrez en train de flotter en l’air, dites ceci : « Mon Père, emmène-moi à l’Eglise Gnostique » ou à l’endroit où vous voulez aller, ou que vous désirez connaître, et il vous emmènera immédiatement, aussi vite qu’un éclair. Là-bas, vous recevrez l’enseignement directement des Hiérarchies.

14

C’est ainsi que l’on acquiert la véritable Sagesse, qui n’est pas écrite dans les livres ni enseignée dans des universités, ni nulle part ailleurs. Pourvu que vous fassiez cela toutes les nuits !

Mantra LA RA S : ce mantra se prononce en prolongeant le son de chaque syllabe :

Lllllaaaaaaaaaaaaaaaaaaaa

Rrrrrrrrrrrraaaaaaaaaaaa (le r est roulé)

Sssssssssssssssss (comme un sifflement).  

Un autre mantra pour sortir en corps astral : FARAON

Faaaaaaaaaaaaaaaaaaaa Rrrrrrrrrrrraaaaaaaaa Oooooooonnnnnnnnnn (le r est roulé).

Je vais vous donner une autre clef pour éveiller la conscience dans des dimensions supérieures :

Tout ce que nous voyons ici, ce qui nous entoure, les maisons, les gens, les voitures, ont un double qui est le monde astral. Quand quelqu’un veut identifier l’endroit où il se trouve, c’est à dire s’il est dans le monde physique ou dans l’astral, il regarde tout ce qui l’entoure : l’endroit, les personnes, les maisons, et il se pose cette question : « Pourquoi suis-je en train de voir telle ou telle chose ? », comme s’il voyait là quelque chose d’insolite, de bizarre. « Serais-je dans mon corps astral, ou dans mon corps physique ? ». Et on fait un petit saut avec l’intention de rester en train de flotter en l’air.

Il n’y a pas besoin de faire des sauts d’un mètre, en se soulevant de terre de quelques centimètres à peine on sait déjà si on est dans le monde physique ou non. Si on ne flotte pas, c’est parce qu’on est dans le physique, et si on flotte, c’est parce qu’on est dans l’astral. Donc, dès que vous vous voyez en train de flotter, vous devez tout de suite demander au Père Interne qu’il vous emmène à l’Eglise Gnostique, ou à l’endroit que vous désirez connaître.

Faites-le tous les jours, le plus souvent possible pendant la journée, dans le travail, où que vous soyez, et vous verrez les résultats.

J’affirme ce que j’écris dans ce livre, parce que j’en suis sûr, je connais ce que je dis, parce que j’ai fait des recherches très profondes, avec mon corps astral. C’est lui qui me permet de me rendre compte de tout, minutieusement.

15

Note Finale

Je donne ces formules à l’Humanité, parce que celui qui veut véritablement se sauver du cataclysme qui vient, doit commencer une bonne fois pour toutes à désintégrer le moi psychologique, c’est-à- dire tous les défauts, et il y en a des milliers. De cette façon, il devient apte pour être emmené au moment du sauvetage, dans un lieu sûr où rien ne pourra lui arriver, et où il pourra continuer à travailler sur lui-même, jusqu’à parvenir à la Libération. C’est une personne comme celle-là qui arrivera à échapper au désastre.

La Justice Divine appelle cette Humanité la « récolte perdue », c’est-à-dire qu’il n’y a plus rien à faire. La destruction qui arrive, c’est parce que les Dieux ne peuvent rien faire de plus pour nous. Tout est planifié, et donc personne ne va prendre les Hiérarchies par surprise.

Aimable lecteur, je suis en train de parler très clairement, pour que vous compreniez la nécessité qu’il y a de se lancer au travail sérieusement, parce que celui qui travaille se sort du danger. Le but n’est pas que vous fassiez des théories de tout ceci, ou des discussions, mais que vous expérimentiez le véritable enseignement que je suis en train de vous donner dans ce livre, car il ne nous reste plus aucune autre solution.

Je ne suis pas un semeur d’épouvante, je suis un être humain qui est en train d’avertir sur ce qui vient, sur ce qui va se passer. Ce que je vous dis là est très sérieux et celui qui craint Dieu doit se mettre à travailler contre ses défauts car ce sont eux qui nous isolent du Père.

Je pourrais m’étendre davantage sur la partie ésotérique, mais je ne veux pas prendre votre temps. Au contraire, je lutte pour que chacun réalise le travail que j’enseigne, parce que c’est le chemin à suivre, et je voudrais que personne ne se perde.

16

*

HERCOLUBUS, LA PLANÈTE DE LA FIN DU MONDE – 

7Sceaux 


Intervention Extraterrestre – 


 

Voyage Astral, Connaissance de Soi et Prophéties 


Passages du livre

INTRODUCTION
J’ai écrit ce livre avec beaucoup de sacrifice, étendu sur un lit, sans pouvoir me lever ni pouvoir m’asseoir. Mais en voyant la nécessité qu’il y a de prévenir l’Humanité du cataclysme qui s’en vient, j’ai fait un grand effort. Je dédie ce message à l’Humanité, comme dernier recours, car il n’y a rien d’autre à faire.
— V.M. Rabolú

HERCOLUBUS OU PLANÈTE ROUGE
Nous allons parler d’Hercolubus ou Planète rouge, qui s’en vient vers la Terre. Les scientifiques, selon leurs dires, l’ont déjà même pesé, qu’elle a tant de tonnes et tel diamètre, comme s’il s’agissait d’un jouet pour enfant ; mais ce n’est pas comme ça. Hercolubus ou Planète rouge est 5 ou 6 fois plus grande que Jupiter, c’est un géant énorme, que rien ne peut arrêter ou dévier.

LES ESSAIS ATOMIQUES ET L’OCÉAN
Il y a de grandes crevasses le long de la mer, très profondes, qui entrent déjà en contact avec le feu de l’intérieur de la Terre. Cela est dû, précisément, aux essais atomiques que les scientifiques et les grandes puissances (qui se croient de grandes puissances) sont en train de faire. Ils ne mesurent pas les conséquences des barbaries qu’ils ont commises et qu’ils sont en train de commettre contre la planète et contre l’Humanité. Le feu de la Terre a déjà commencé à faire contact avec l’eau, ce qui provoque les cyclones que nous connaissons. Les messieurs nord-américains appellent cela le « Phénomène El Niño ». Ce n’est pas « El Niño », c’est le contact du feu de la Terre avec l’eau, qui est en train de se répandre dans l’océan.

LES EXTRATERRESTRES
Tout comme ils sont en train de le faire avec Hercolubus, qui s’approche très rapidement de la Terre, en la réduisant jusqu’à oser en donner le poids et la mesure, ils ont fait de même avec les extraterrestres, en les déformant comme des gorilles, comme des animaux et ceci est un grand mensonge. C’est cent pour cent faux. Les habitants des autres planètes de notre système solaire et de notre galaxie sont des surhommes et des sages.

LA MORT
Ce chapitre s’intitule ésotériquement « La Mort », car celui qui commence à désintégrer ses défauts commence à se sortir du cercle où est enfermée toute l’Humanité. Tout être humain a en lui une Étincelle Divine, qui s’appelle Âme, Bouddhata ou Essence, enfin, elle a plusieurs noms. En réalité, c’est une étincelle divine qui nous impulse et nous donne de la force pour entreprendre un travail spirituel, comme celui que je suis en train de vous enseigner. Cette Essence, ou Âme est prise dans toutes nos méchancetés, défauts ou mois psychologiques que l’on appelle ésotériquement « Ego ». Ce sont eux qui ne la laissent pas se manifester librement, car ce sont eux qui prennent la parole et le contrôle de la personne. Avec le travail de la désintégration des défauts, elle grandit, se fortifie et se manifeste avec plus de clarté, avec plus de force. Elle se transforme en Âme.

LE DÉDOUBLEMENT ASTRAL
Comme nous parlons de l’astral, je voudrais vous demander si vous avez rêvé de personnes qui sont mortes depuis des années, d’endroits et de personnes que vous ne connaissez pas physiquement. C’est ce que les gens appellent de façon commune et courante les rêves : « La nuit dernière j’ai rêvé à telle chose ». Cependant, personne ne s’arrête pour se demander pourquoi il était en train de rêver à d’autres régions ou endroits, si son corps physique était au lit en train de se reposer. Il s’agit là du Plan astral, ou Cinquième Dimension, où le poids et la distance n’existent pas et à laquelle appartient le Corps astral ; c’est un corps exactement pareil au physique, énergétique, qui se déplace à grande vitesse comme la pensée, et qui est capable d’investiguer tout ce qu’on veut dans l’Univers.

 


Alcione Association


À propos de l’auteur

V.M. Rabolú

V.M. Rabolú (1926 – 2000) est né à Tolima en Colombie. En 1952 il trouva la vraie Connaissance et par de longues années de pratiques ésotériques il développa d’extraordinaires facultés qui l’on amenées à devenir un guide spirituel de renom mondial.

Connaissant le futur qui nous attend, il a toujours été disposé à enseigner à l’humanité les formules de la régénération spirituelle. C’est ainsi qu’à partir des années 70, toujours de façon altruiste et désintéressée, il entreprit un infatigable labeur de divulgation publique de la véritable Sagesse sur la scène internationale au moyen de conférences, de cours, de congrès, etc.

En 1998 il écrivit « Hercolubus ou Planète rouge ». En s’appuyant sur son expérience directe et consciente, il y décrit les événements terribles qui se produiront dans le monde à court terme et indique le chemin à suivre pour atteindre la transformation profonde de l’être humain. De nos jours, les affirmations contenues dans cette œuvre sont appuyées par une multitude de lecteurs qui ont profité de ces connaissances, et ce dans plus de 80 pays.

« Je ne suis pas un fauteur de peur; je suis un être humain qui avertit sur ce qui s’en vient et sur ce qui va se passer. » (V.M. Rabolú)

V.M. Rabolú a été une de ces rares personnes à la Conscience éveillée, et à l’époque actuelle où le matérialisme et la chute des valeurs sont des signes évidents d’une société de plus en plus perdue, ses enseignements sont plus qu’essentiels.


Exemplaire gratuit

 :infohercolubus@yahoo.es

Hercolubus ou Planète rouge

¤

Publicités

Une réflexion sur “NIBIRU – HERCOLUBUS OU PLANÈTE ROUGE – Ce que j’affirme dans ce livre est une prophétie à très court terme – la fin de la planète est un fait pour moi je la connais. — — V.M. Rabolú – _ 08_07_2016.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s