La Civilisation Perdue de l’Atlantide: Enterrée sous la Glace de l’Antarctique. _ 02_07_2016

02-07-2016

 

La Civilisation Perdue de l’Atlantide: Enterrée sous la Glace de l’Antarctique. _ 02_07_2016

 

Catastrophes Naturelles –

Glissement de la Croûte Terrestre sur le noyau

Atlantide

Disparue soudainement suite à une catastrophe naturelle

Hospitalière elle était située entre le Pôle Sud et l’Equateur

La Civilisation Perdue de l’Atlantide: Enterrée sous la Glace de l’Antarctique

The Lost Civilization of Atlantis: Buried beneath the Ice of Antarctica

Event Is Coming Soon 

*

La civilisation perdue de l’Atlantide: Enterrée sous la glace de l’Antarctique

Utilisation de la méthode de datation nucléaire du Dr WD Urry. de la Carnegie Institution à Washington DC, les scientifiques ont découvert que les rivières de l’Antarctique, les sources de dépôts fins dispersés, coulaient comme représenté sur la carte Orontius Finaeus, il y a environ 6000 ans. Environ 4000 ans avant JC, les sédiments glaciaires ont commencé à accumuler.


Est-il possible que la civilisation perdue de l’Atlantide est enterré sous la glace de l’Antarctique?
Antarctique et Atlantis sont deux mots couramment utilisés dans la même phrase. Il est pas un mystère que beaucoup de gens croient fermement que l’Atlantide a fait, en fait, existe sur la Terre, et Antartica pourrait juste être le bon endroit où nous devrions chercher Atlantis.
Mais alors que Platon fut le premier à écrire sur la ville-continent perdu de l’Atlantide, son important de mentionner que de nombreuses légendes amérindiennes rappellent ce que Platon a subi dans le passé lointain, ce qui renforce le soupçon que l’Atlantide aurait pu exister.
Les légendes des Amérindiens viennent de différentes cultures séparées par de grandes distances et isolées les unes des autres. Cependant, chacun d’entre eux racontent une histoire similaire d’une civilisation, une fois tombé qui existait dans le passé lointain. En Amérique centrale, cette ancienne culture a vécu dans Aztlan. Selon les légendes, Aztlan était situé au sud, sur une île blanche et périt sans avertissement à la suite d’événements catastrophiques naturels. De nombreux chercheurs soutiennent que Aztlan signifie «lieu de blancheur.» Voilà pourquoi il a souvent été relié à Atlantis et de l’Antarctique, ce qui suggère que Aztlan aurait pu être la mythique Atlantide, le lieu mythique situé au sud.
Représentation du départ de Aztlán au 16ème siècle Boturini Codex. Crédit d’ image
Il est dit que, après les événements catastrophiques, les survivants de l’Atlantide ont fui vers les différents continents où leur ancienne civilisation finalement fusionné avec les autres et a disparu.
Les sceptiques vont se précipiter pour discréditer toute théorie reliant Atlantis à l’Antarctique surtout parce que l’Antarctique est aujourd’hui un environnement complètement inhospitalier et congelé où les civilisations ne pouvaient pas prospérer. Cependant, dans l’antiquité à distance la plupart de l’Antarctique était accueillant. Preuve de cela est un nombre est des cartes énigmatiques et antiques qui dépeignent le continent de l’Antarctique libre de glace. Le plus célèbre tableau cartographique est sans aucun doute la célèbre carte de Piri-Reis, tirée par un amiral qui a servi dans la marine de l’Empire ottoman antique.
Fait intéressant, la carte de Piri Reis a été basée sur un certain nombre de cartes encore plus anciennes qui retracent avec précision la côte de l’Antarctique sans la couche de glace qui le recouvre aujourd’hui. Cela indique clairement que celui qui avait la technologie et la capacité de surveiller le continent de l’Antarctique doit avoir fait des milliers d’années avant que le continent a été gelé.
Mais comment un continent situé au sud peut être libre de glace? Eh bien, il se trouve que l’Antarctique n’a pas toujours été situé là où il est aujourd’hui. En fait, dans le passé lointain, le continent de l’Antarctique ne se trouvait pas à la pile du Sud, mais plutôt quelque part entre elle et l’équateur de la planète. Cela signifie que l’Antarctique était situé plus au nord et a connu un climat tropical ou tempéré, ce qui signifie qu’il était couvert de forêts, et habité par diverses formes de vie anciennes. Qu’est-ce que ça veut dire? Eh bien … étant donné le peu que nous savons de la vie sur notre planète dans le passé lointain, il est probable que les gens auraient pu vivre sur ce maintenant, continent de glace et développé comme une société tout comme les gens ont fait en Afrique, en Europe et en Asie.
ut comment était-ce encore possible? Merci à une théorie scientifique appelée déplacement crustal.
Selon les érudits traditionnels, et la théorie de la dérive des continents, la croûte de notre planète est en fait divisée en plusieurs plaques tectoniques qui a littéralement «flotter» sur une couche interne mué, au cours des âges, ces plaques bosse lentement un contre l’autre.
Cependant, la théorie du déplacement crustal qui étend la théorie de la dérive des continents, environ tous les 40.000 ans, l’ensemble de la croûte de notre planète se déplace comme une seule unité. Après chaque ‘shift’ toutes les masses terrestres sur notre planète, y compris des continents entiers sont relocalisés à une nouvelle position sur la planète.
De nombreux chercheurs pensent que ce qui est arrivé la dernière fois environ 10.000 avant JC et ont causé le continent de l’Antarctique pour se déplacer de sa position près de l’équateur à sa position actuelle, au-dessus du pôle Sud.
  • « Je trouve toujours l’idée que l’Antarctique était autrefois boisée absolument ahurissant »,
  • « Nous prenons pour acquis que l’ Antarctique a toujours été un désert gelé, mais les calottes glaciaires ne sont apparus relativement récemment dans l’ histoire géologique, » dit Jane Francis de l’Université de Leeds.
Aujourd’hui, l’Antarctique est composé d’environ quatre vingt dix huit pour cent de la glace qui est plus d’un kilomètre d’épaisseur. Alors, imaginez, si dans le passé lointain, les anciens habités Antarctique quand il était couvert de végétation et de forêts, la totalité de leur «patrimoine» est maintenant enterré sous une épaisse couche de glace. Même si elle est inhabitable aujourd’hui et seuls les scientifiques aventurer à l’Antarctique, dans le lointain passé, il aurait pu être l’endroit idéal pour une ancienne civilisation de se développer.
Fait intéressant, selon les rapports de Pravda.ru:
  • En 1949, l’expédition de l’amiral Baird portait des trous dans la mer de Ross en trois endroits, où Orontius Finaeus marqué lits de rivières. Dans les coupes, les couches à grains fins ont été trouvés, évidemment porté à la mer avec des rivières dont les sources étaient situées dans les latitudes tempérées (ie libre de glaciers) .Le échantillons ont été prélevés dans trois endroits différents. 70 deg.17 ‘S 178 deg. 15 ‘W 2990 m de profondeur, 69 deg. 12 ‘S 180 deg. S. à 3,130 M. profondes, 68 deg. 26 ‘S 179 deg. 15’O à 3,292 M. profonde. (1)
  • Le sédiment à grain fin qui a été trouvé est le genre qui est porté par les rivières des continents libres de glace. Également au cours de l’expédition Byrd de 1935 géologues fait une riche découverte de fossiles sur les côtés du mont Weaver (Lat. 86 °. 58’S) qui comprenait feuille et la tige impressions et bois fossilisé. En 1952, ils ont identifié deux espèces d’une fougère arborescente appelée Glossopteris autrefois commun aux continents du Sud (Afrique, Amérique du Sud et l’Australie.)
  • Les échantillons de carottes prélevés dans la mer de Ross pendant l’expédition Byrd de 1947-1948 montre glaciaire des sédiments marins du présent à il y a 6000 ans. De 6000 à 15 000 le sédiment est fine suggère une absence de glace de la région. Ensuite , il y a une zone de sédiments à grains fins d’il y a 30.000 à 40.000 ans à nouveau ce qui suggère que la zone était libre de glace. De il y a 40.000 à 133.550 années , il y a deux zones de grossiers et deux zones de texture à grain moyen. En comparant les trois échantillons, deux d’entre eux montrent que la fin de la période tempérée et le début de la dernière période glaciaire a commencé il y a 6000 ans et le troisième seulement 1000 ans après. Donc , l’ Antarctique a eu récente période de climat tempéré. ( Source ) ( Source )
Tout cela souligne le fait indéniable que quelque temps entre le 4ème et 12ème millénaire avant notre ère, il y avait une civilisation extrêmement avancée sur la Terre, avec une grande connaissance de la navigation, la cartographie, et l’astronomie. Leurs progrès technologiques étaient en avance sur d’autres cultures qui apparaissent après eux.Cette civilisation «perdu», très certainement précédé notre civilisation moderne par des dizaines de milliers d’années. Et beaucoup de gens croient fermement que cette civilisation aurait pu Atlantis, et la preuve de leur existence sera trouvée sous les épaisses couches de glace qui couvrent actuellement le continent de l’Antarctique.

*

The Lost Civilization of Atlantis: Buried beneath the Ice of Antarctica

Using the nuclear dating method of Dr. W.D. Urry. from the Carnegie Institution in Washington D.C., scientists discovered that Antarctica’s rivers, sources of fine-dispersed deposits, were flowing as depicted on The Orontius Finaeus map, about 6,000 years ago. About 4000 years B. C., glacial sediments started to accumulate.


Is it possible that the lost civilization of Atlantis is buried beneath the Ice of Antarctica?
Antarctica and Atlantis are two words commonly used in the same phrase. It’s not a mystery that many people firmly believe that Atlantis did, in fact, exist on Earth, and Antartica might just be the right place where we should search for Atlantis.
But while Plato was the first to write about the lost city-continent of Atlantis, its noteworthy to mention that many Native American legends are reminiscent of what Plato sustained in the distant past, reinforcing suspicion that Atlantis could have existed.
The legends of Native Americans come from different cultures separated by vast distances and isolated from one another. However, all of them tell a similar story of a once fallen civilization that existed in the distant past. In Central America, this ancient culture lived in Aztlan. According to legends, Aztlan was located to the south, on a white island and perished without warning as a result of natural catastrophic events. Many researchers maintain that Aztlan means “place of whiteness.” This is why it has commonly been connected to Atlantis and Antarctica, suggesting that Aztlan might have been the mythical Atlantis, the mythical place located to the south.
Depiction of the departure from Aztlán in the 16th-century Codex Boturini. Image Credit
It is said that after the catastrophic events, the survivors of Atlantis fled to different continents where their ancient civilization ultimately merged with others and disappeared.
Skeptics will rush to discredit any theory linking Atlantis to Antarctica mostly because Antarctica today is a completely inhospitable and frozen environment where civilizations could not flourish. However, in remote antiquity most of Antarctica was hospitable. Proof of that is a number is enigmatic and ancient maps that depict the continent of Antarctica free of Ice. The most famous cartographical chart is without a doubt the famous Piri-Reis map, drawn by an admiral who served in the Navy of the Ancient Ottoman Empire.
Interestingly, the Piri Reis map was based on a number of even older maps which accurately trace the coastline of Antarctica WITHOUT the layer of ice that covers it today. This indicates clearly that whoever had the technology and ability to survey the continent of Antarctica must have done so thousands of years ago before the continent was frozen.
But how can a continent located to the south be free of Ice? Well, it turns out that Antarctica wasn’t always located where it is today. In fact, in the distant past, the continent of Antarctica wasn’t located at the South Pile, but instead somewhere between it and the Equator of our planet. This means that  Antarctica was located farther north and experienced a tropical or temperate climate, meaning that it was covered in forests, and inhabited by various ancient life forms. What does this mean? Well… given the little we know about the life on our planet in the distant past, it is likely that people might have lived on this now, icy continent and developed as a society just like people did in Africa, Europe, and Asia.
ut how was this even possible? Thanks to a scientific theory called crustal displacement.
According to mainstream scholars, and the theory of continental drift, the crust of our planet is in fact divided into several tectonic plates that literally ‘float’ over a molted inner layer, Over the ages, these plates slowly bump against one another.
However, the theory of crustal displacement which expands the theory of continental drift, approximately every 40,000 years, the entire crust of our planet shifts as a single unit. After each ‘shift’ all the land masses on our planet, including entire continents are relocated to a new position on the planet.
Many researchers believed that this happened the last time around 10,000 B.C. and caused the continent of Antarctica to move from its position near the equator to its current position, on top of the South Pole.
  • “I still find the idea that Antarctica was once forested absolutely mind-boggling”,
  • “We take it for granted that Antarctica has always been a frozen wilderness, but the ice caps only appeared relatively recently in geological history,” told Jane Francis of the University of Leeds.
Today, Antarctica is composed of around ninety-eight percent ice which is over a kilometer thick. So imagine, if in the distant past, ancient people inhabited Antarctica when it was covered with vegetation and forests, all of their “heritage” is now buried under a thick layer of ice. Even though it is uninhabitable today and only scientists venture out to Antarctica, in the distant past it might have been the perfect place for an ancient civilization to develop.
Interestingly, according to reports from Pravda.ru:
  • In 1949, Admiral Baird’s expedition bore holes into the Ross Sea in three spots, where Orontius Finaeus marked river-beds. In the cuts, fine-grained layers were found, obviously brought to the sea with rivers whose sources were situated in temperate latitudes (i.e. free of glaciers).The samples were taken from three different locations.  70 deg. 17′ S 178 deg. 15′ W 2,990 M deep, 69 deg. 12′ S 180 deg. S. at 3,130 M. deep, 68 deg. 26′ S 179 deg. 15’W at 3,292 M. deep. (1)
  • The fine-grained sediment that was found is the sort that is carried by rivers from ice-free continents.  Also during the Byrd expedition of 1935 geologists made a rich discovery of fossils on the sides of Mount Weaver (Lat. 86 deg. 58’S) which included leaf and stem impressions and fossilized wood.  In 1952 they identified two species of a tree fern called Glossopteris once common to southern continents (Africa, South America, and Australia.)
  • Core samples taken from the Ross Sea during the Byrd expedition of 1947-1948 shows glacial marine sediment from the present to 6000 years ago.  From 6,000 to 15,000 the sediment is fine-grained suggests an absence of ice from the area.  Then there is a zone fine-grained sediment from 30,000 to 40,000 years ago, again suggesting that the area was ice free.  From 40,000 to 133,550 years ago there are two zones of coarse and two zones of medium-grained texture.  While comparing the three samples, two of them show that the end of the temperate period and the beginning of the most recent glacial period started 6,000 years ago and the third just 1,000 years after that.  So Antarctica has had recent period of temperate climate.  (Source) (Source)
All of this points to the undeniable fact that sometime between the 4th and 12th millennium B.C, there was an extremely advanced civilization on Earth, with great knowledge of navigation, cartography, and astronomy. Their technological advancements were way ahead of other cultures that would appear after them. This ‘lost’ civilization, most definitely preceded our modern civilization by tens of thousands of years. And many people firmly believe that this civilization could have been Atlantis, and evidence of their existence will be found beneath the thick layers of ice that currently cover the continent of Antarctica.

*

Nibiru
¤

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s