Lune est Artificielle et est Arrivée avec les Réfugiés de la Planète Détruite dans la Ceinture d’Astéroïdes. … _ 27_06_2016.

 27-06-2016

 

Lune est Artificielle et est Arrivée avec les Réfugiés de la Planète Détruite dans la Ceinture d’Astéroides. … _ 27_06_2016.

 

Affirmations de Corey Goode: la Lune et Mars étant deux anciens satellites de « Super Terre ».

« Super Terre » était une Planète dans la Ceinture d’Astéroïdes Détruite lors d’une Guerre Galactique les Habitants ont fuit vers la Terre avec une Lune Artificielle maintenant en Orbite autour de la Terre. … il y a environ 500.000 ans. …

 

MOON IS ARTIFICIAL & ARRIVED WITH REFUGEES FROM DESTROYED PLANET IN ASTEROID BELT

 

Lune est artificielle et est arrivée avec les réfugiés de la Planète Détruite in Asteroid Belt

Moon is Artificial & Arrived with Refugees from Destroyed Planet in Asteroid Belt

Event Is Coming Soon 

LUNE EST ARTIFICIELLE & EST ARRIVÉE AVEC LES RÉFUGIÉS DE LA PLANETE DÉTRUITE DANS LA CEINTURE D’ASTEROIDES

 

LUNE EST ARTIFICIELLE ET EST ARRIVÉ AVEC LES RÉFUGIÉS DE DÉTRUITE PLANET IN ASTEROID BELT

ÉCRIT PAR DR MICHAEL SALLA SUR16 MARS 2016. PUBLIÉ DANS EN VEDETTE , LES PROGRAMMES SPATIAUX SECRETS

Super Terre Lune réfugiés

Selon un secret dénonciateur programme spatial Corey Goode, il y avait une fois un «super Terre» dans la ceinture d’astéroïdes avec des géants humains à la recherche qui ont été impliqués dans une guerre galactique dévastateur qui a détruit leur planète. Goode prétend dans l’épisode d’hier de la divulgation cosmique que beaucoup de géants ont fui la destruction par une de leurs lunes créées artificiellement, qui a été envoyé sur une orbite autour de la Terre il y a environ 500.000 ans.

Goode dit que les plaquettes de verre intelligent qu’il lisait pendant son service de 20 ans avec des programmes différents secrets de l’ espace 1987-2007 ont fourni deux explications pour lanature artificielle de la lune. L’ un était qu’il était un creusé lune naturel, et la seconde était qu’il était un géant station spatiale en orbite.

Goode dit alors que les vagues de réfugiés de la Super Terre ont commencé à arriver sur la Terre au cours des différentes étapes de la période allant de la destruction de l’ancienne planète. L’un de ces ondes a été associée à l’arrivée de la Lune qui a été grouillant de réfugiés.

Les réfugiés arrivée sur Terre a créé un conflit armé avec les groupes humains autochtones avancés qui avaient échappé à l’intérieur de la Terre à partir de cataclysmes, et aidaient lessurvivants sur la surface à reconstruire la société. Dans les épisodes précédents, Goode ditque ces groupes «dissidents intérieur de la Terre » datent d’ aussi loin que 18 millions d’années, habitent de vastes cavernes aussi grande que l’État américain du Texas, et possèdent avancé des engins spatiaux.

De plus, les différents groupes extra – terrestres avaient établi des colonies sur la surface de la Terre , où des expériences génétiques à long terme ont commencé – 22 selon Goode et le contactee, Alex Collier . L’arrivée des différents groupes extraterrestres et leur manipulation génétique des êtres humains de surface avaient déjà créé un conflit entre les civilisations intérieure de la Terre et les colonies hybrides humains extraterrestres sur la surface.

L’arrivée de la Lune avec les réfugiés possédant des technologies avancées a menacé de perturber le fragile équilibre du pouvoir qui avait été atteint sur la Terre entre la Terre intérieure et les civilisations de surface. Il y avait des batailles militaires ultérieures entre les civilisations intérieure de la Terre, les visiteurs extraterrestres et les réfugiés super Terre sur la Lune, selon Goode.

Preuve de ces anciennes batailles Lune peut être vu aujourd’hui sous la forme des restes de dômes de cristal géants, d’énormes tours et structures carrées, qui Goode, dit-il directement témoin tout en volant au-dessus de la surface de la lune. Soutien à la revendication étonnante de Goode vient de la recherche de Richard Hoagland qui a mené une vaste analyse numérique de beaucoup l’imagerie lunaire de la NASA, qui a conclu qu’il a révélé les restes de géants structures en verre / cristal partout dans la Lune:

De Goode incroyables revendications sur l’histoire de la Lune font partie d’une série en deux parties de la divulgation des épisodes cosmiques sur un Super Terre qu’une fois autour du Soleil dans la région de la ceinture d’astéroïdes. L’ épisode précédent a discuté comment Mars était aussi une fois par lune en orbite autour de la Super Terre.

Mars à l’époque avaient atmosphère riche suffisamment d’eau et de l’oxygène pour accueillir une population importante sur sa surface. Les événements qui ont conduit à la destruction de la Terre super aussi anéanti une grande partie de la population de surface sur Mars, et retiré la majeure partie de son atmosphère en fonction de ce que Goode lu sur les plots de verre intelligents. La force de la destruction de la Terre de Super propulsé Mars sur son orbite planétaire présente.

la discussion de Goode et Wilcock de la destruction d’une super Terre révèle des faits historiques étonnants qui sont très utiles pour la compréhension de notre véritable histoire galactique. Alors qu’il y avait une super Terre qui a été détruit dans une bataille titanesque, qui a abouti à l’une de ses lunes étant envoyé en orbite de la Terre, et un autre étant envoyé dans son orbite actuelle comme la planète Mars?

Le premier scientifique majeur à la recherche au sérieux la possibilité que la ceinture d’astéroïdes sont les restes d’une ancienne planète est le Dr Thomas Van Flandern, qui était l’astronome en chef de l’US Naval Observatory. Il a écrit plusieurs articles académiques sur ce qu’il décrit comme le explosée planète Hypothesis, qui a suggéré que plusieurs ceintures d’astéroïdes dans notre système solaire ont surgi de la destruction des planètes d’ étirement tout le chemin du retour au début du système solaire:

Rassembler tous ces éléments de preuve, nous avons de solides conseils pour deux planètes d’origine près de ce qui est maintenant la ceinture principale d’astéroïdes: hypothétique « Planet V » et « Planet K ». Ce sont probablement des planètes géantes gazeuses avec des lunes de taille importante, comme Mars, avant qu’ils explosent. Nous avons des notes de deux autres ceintures d’astéroïdes, probablement des explosions de deux autres planètes ( « Planet T » et « Planète X ») au-delà de Neptune. Et nous avons des conseils pour deux extra-larges planètes géantes gazeuses, « Planet A » et « Planet B », qui a explosé en arrière à proximité du système solaire début.

Van Flandern élaboré sur sa proposition que Mars était autrefois une lune d’une planète détruite dans la ceinture d’ astéroïdes:

Le ci-dessus résume la preuve que Mars n’a pas été une planète d’origine, mais plutôt une lune d’une planète maintenant explosé en occupant cette orbite approximative. Beaucoup de ces points sont les conséquences attendues d’avoir une planète massive exploser à proximité, le dynamitage ainsi l’hémisphère faisant face et en laissant l’hémisphère blindé relativement indemne. Surtout significatif à cet égard est le fait que la moitié de Mars est saturée de cratères, et la moitié est seulement faiblement cratérisée. De plus, l’épaisseur de la croûte a apparemment été augmentée sur un hémisphère jusqu’à 20 km ou plus, se rétrécissant graduellement près des limites de l’hémisphère.

Éclaté Planète Hypothesis Van Flandern apporte son soutien scientifique aux affirmations de Goode à la fois sur la Lune et Mars étant deux anciens satellites de Super Terre.

Si Goode est correct, avant l’arrivée de la Lune il y a environ 500.000 ans, le Terre avait pas de lune. En effet, il existe des preuves historiques que la Lune était une arrivée tardive à la Terre. Immanuel Velikovsky trouvé cultures de nombreuses références historiques de pré-lunaires sur Terre, dont certains qu’il a décrit comme suit:

La période où la Terre était Moonless est probablement le souvenir le plus éloigné de l’humanité. Démocrite et Anaxagore appris qu’il y avait une époque où la Terre était sans la Lune. Aristote a écrit que Arcadia en Grèce, avant d’ être habité par les Hellènes, avait une population de Pélasges, et que ces aborigènes occupaient la terre déjà avant qu’il y ait une lune dans le ciel au- dessus de la Terre; pour cette raison , ils ont été appelés Proselenes. 
Apollonius de Rhodes mentionné le temps « lorsque tous les orbes étaient encore dans le ciel, avant l’ entrée en existence des races Danai et Deucalion, et seuls les Arcadiens vivaient, dont il est dit qu’ils habitaient . sur les montagnes et nourris de glands, avant qu’il y ait une lune «  
Plutarque écrit dans les questions romaines: » Il y avait des Arcadiens de la suivante Evander, les soi-disant pré-lunaire personnes « .

Les révélations de Goode environ un Super Terre et les événements cataclysmiques entourant sa destruction sont choquantes. Si précis, comme la recherche du Dr Van Flandern et une preuve indépendante supplémentaire suggère jusqu’à présent, puis Goode a ouvert la porte à une meilleure compréhension de la véritable histoire de notre Terre, la Lune, Mars et le système solaire plus généralement.

Goode et Wilcock de divulgation Cosmic série continue de surprendre et d’ éclairer comme il révèle de nombreux aspects de l’ histoire galactique découvert par les programmes spatiaux secrets, qui sont pour la première fois en permettant une grande partie de cette information pour être diffusés au grand public par Goode et autres dénonciateurs .

© Michael E. Salla, Ph.D. Copyright

LECTURES COMPLÉMENTAIRES

MOON IS ARTIFICIAL & ARRIVED WITH REFUGEES FROM DESTROYED PLANET IN ASTEROID BELT

WRITTEN BY DR MICHAEL SALLA ON MARCH 16, 2016. POSTED IN FEATURED, SECRET SPACE PROGRAMS

Super Earth Moon Refugees

According to secret space program whistleblower Corey Goode, there was once a “Super Earth” in the asteroid belt with human looking giants who were involved in a devastating galactic war that destroyed their planet. Goode claims in yesterday’s episode of Cosmic Disclosure that many of the giants fled the destruction via one of their artificially created moons, which was sent into an orbit around the Earth approximately 500,000 years ago.

Goode says that the smart glass pads he read during his 20 year service with different secret space programs from 1987 to 2007 provided two explanations for the moon’s artificial nature. One was that it was a hollowed out natural moon, and the second was that it was a giant orbiting space station.

Goode then says that waves of refugees from the Super Earth began arriving on Earth during different stages in the period spanning the former planet’s destruction. One of these waves was associated with the arrival of the Moon that was teeming with refugees.

The refugees arrival on Earth created armed conflict with advanced indigenous human groups that had previously escaped into the Earth’s interior from cataclysms, and were helping survivors on the surface rebuild society. In previous episodes, Goode says that these breakaway “Inner Earth” groups date as far back as 18 million years, inhabit vast caverns as large as the U.S. state of Texas, and possess advanced space craft.

In addition, different extraterrestrial groups had established colonies on the Earth’s surface where long term genetic experiments had begun – 22 according to Goode and the contactee,Alex Collier. The arrival of the different extraterrestrial groups and their genetic manipulation of surface humans had previously created conflict between the Inner Earth civilizations and the extraterrestrial human hybrid colonies on the surface.

The arrival of the Moon with refugees possessing advanced technologies threatened to upset the delicate balance of power that had been achieved on the Earth between the Inner Earth and surface civilizations. There were subsequent military battles between the Inner Earth civilizations, extraterrestrial visitors and the Super Earth refugees on the Moon, according to Goode.

Evidence of these ancient Moon battles can be witnessed today in the form of the remnants of giant crystal domes, huge towers and square structures, which Goode says he directly witnessed while flying over the moon’s surface. Support for Goode’s astounding claim comes from the research of Richard Hoagland who has conducted extensive digital analysis of much NASA lunar imagery, which he concluded revealed the remnants of giant glass/crystal structures all over the Moon: 

Goode’s incredible claims about the history of the Moon are part of a two part series of Cosmic Disclosure episodes on a Super Earth that once orbited the sun in the region of the asteroid belt. The previous episode discussed how Mars was also once a moon orbiting the Super Earth.

Mars at the time had sufficient water and oxygen rich atmosphere to host a large population on its surface. The events that led to the Super Earth’s destruction also wiped out much of the surface population on Mars, and removed the bulk of its atmosphere according to what Goode read on the smart glass pads. The force of the Super Earth’s destruction propelled Mars into its present planetary orbit.

Goode and Wilcock’s discussion of the destruction of a Super Earth reveals astonishing historical facts that are very helpful for understanding our real galactic history. So was there a Super Earth that was destroyed in a titanic battle, which resulted in one of its moons being sent into Earth orbit, and another being sent into its present orbit as the planet Mars?

The first major scientist to seriously research the possibility that the asteroid belt is the remains of a former planet is Dr. Thomas Van Flandern, who was the chief astronomer at the U.S. Naval Observatory. He wrote several academic papers on what he described as the Exploded Planet Hypothesis, which suggested that several asteroid belts in our solar system arose from the destruction of planets stretching all the way back to the beginning of the solar system:

Putting all this evidence together, we have strong hints for two original planets near what is now the main asteroid belt: hypothetical “Planet V” and “Planet K”. These were probably gas giant planets with moons of significant size, such as Mars, before they exploded. We have hints of two more asteroid belts, probably from the explosions of two more planets (“Planet T” and “Planet X”) beyond Neptune. And we have hints for two extra-large gas giant planets, “Planet A” and “Planet B”, that exploded back near the solar system beginning. 

Van Flandern elaborated on his proposal that Mars was once a moon of a destroyed planet in the asteroid belt:

The above summarizes evidence that Mars was not an original planet, but rather a moon of a now-exploded planet occupying that approximate orbit. Many of these points are the expected consequences of having a massive planet blow up nearby, thereby blasting the facing hemisphere and leaving the shielded hemisphere relatively unscathed. Especially significant in this regard is the fact that half of Mars is saturated with craters, and half is only sparsely cratered. Moreover, the crustal thickness has apparently been augmented over one hemisphere by up to 20 km or so, gradually tapering off near the hemisphere boundaries. 

Van Flandern’s Exploded Planet Hypothesis lends scientific support to Goode’s claims about both the Moon and Mars being two former moons of a Super Earth.

If Goode is correct, then prior to the Moon’s arrival approximately 500,000 years ago, the Earth had no moon. Indeed, there is historical evidence that the Moon was a late arrival to the Earth. Immanuel Velikovsky found numerous historical references to pre-lunar cultures on Earth, some of which he described as follows:

The period when the Earth was Moonless is probably the most remote recollection of mankind. Democritus and Anaxagoras taught that there was a time when the Earth was without the Moon. Aristotle wrote that Arcadia in Greece, before being inhabited by the Hellenes, had a population of Pelasgians, and that these aborigines occupied the land already before there was a moon in the sky above the Earth; for this reason they were called Proselenes.
Apollonius of Rhodes mentioned the time “when not all the orbs were yet in the heavens, before the Danai and Deukalion races came into existence, and only the Arcadians lived, of whom it is said that they dwelt on mountains and fed on acorns, before there was a moon.”
Plutarch wrote in The Roman Questions: “There were Arcadians of Evander’s following, the so-called pre-Lunar people.”

Goode’s revelations about a Super Earth and the cataclysmic events surrounding its destruction are shocking. If accurate, as the research of Dr. Van Flandern and additional independent evidence suggests so far, then Goode has opened the door to better understanding the real history of our Earth, Moon, Mars and the solar system more generally.

Goode and Wilcock’s Cosmic Disclosure series continues to surprise and enlighten as it discloses many aspects of galactic history discovered by secret space programs, which are for the first time allowing much of this information to be released to the general public through Goode and other whistleblowers.

© Michael E. Salla, Ph.D. Copyright Notice

FURTHER READING

*

¤

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s